Centrafrique : la France, "un facilitateur"

  • A
  • A
Centrafrique : la France, "un facilitateur"
Partagez sur :

C'est en tout cas le rôle qu'a dessiné le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian mardi.

INTERVIEW E1 - Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, a estimé mardi matin sur Europe 1 que la France devait favoriser le dialogue en Centrafrique et protéger au passage ses ressortissants dans ce pays. "Il ne peut y avoir une intervention française que s'il y a un mandat. Et pour l'instant, il n'y a pas de mandant international", a-t-il affirmé.

>> A LIRE AUSSI : Hollande s'est entretenu avec Bozizé

"Si l'Union Africaine dit : 'il faut éviter que les conflits dégénèrent', on avisera. Là, ce n'est pas le cas", a-t-il ajouté sur Europe 1. "Notre position est de faire en sorte que les ressortissants soient sécurisés", a souligné Jean-Yves Le Drian. "Le souhait de la France est que les parties se rencontrent et puissent trouver un compromis", a observé le ministre de la Défense. Dans cette optique, "la France peut jouer un rôle de facilitateur", a jugé Jean-Yves Le Drian.