Ce monastère où Benoît XVI va vivre

  • A
  • A
Ce monastère où Benoît XVI va vivre
C'est au monastère de Mater Ecclesiae que Benoît XVI va se retirer après sa démission et son séjour à Castel Gandolfo.@ MAXPPP
Partagez sur :

ZOOM - Benoît XVI va s'installer dans un lieu isolé, mais sur les hauteurs du Vatican.

La situation est inédite dans l’histoire de l’Église. Benoît XVI, qui renonce à sa charge jeudi, va se retirer dans un monastère baptisé Mater Ecclesiae. Sa particularité : il est situé au cœur du Vatican. Depuis sa retraite, le pape démissionnaire aura vue sur la coupole de la basilique Saint-Pierre et donc sur les actions de son successeur.

>> A lire aussi : Benoît XVI va se "dédier à la prière"

Un monastère occupé par huit religieuses. Dans un premier temps, Benoît XVI ira toutefois passer deux mois à Castel Gandolfo, la résidence d'été papale, à une trentaine de kilomètres de Rome. C’est même en hélicoptère qu’il se rendra dans cette grande villa, accompagné de ses deux secrétaires particuliers et des quatre laïques chargés de l’assister.

mater ecclesiae, le monastère où va se retirer le pape

© MAXPPP

Mais il reviendra ensuite à Rome, pour s’installer au monastère Mater Ecclesiae, un bâtiment de briques de deux étages sur les hauteurs du Vatican. Jusqu’ici, les lieux étaient occupés par huit religieuses de nationalités différentes, selon le souhait de Jean Paul II.

>> A lire aussi : Le début du conclave avant le 15 mars ?

pape benoît XVI 930

© Max PPP

"Il se dit qu’il ne verra personne". Depuis ce lieu isolé du reste du monde, mais à la vue imprenable sur le monde extérieur, Benoît XVI va-t-il garder la main sur les affaires du Vatican ? "On peut penser que ce pape, compte tenu de son caractère, va vivre de façon tout à fait recluse, modeste", répond Frédéric Mounier, consultant à Rome pour Europe 1. "Il se dit qu’il ne verra personne", souligne-t-il. Quant à la probabilité que son successeur souhaite le consulter, au moins dans un premier temps, il la juge "très faible" : "ce pape restera dans ce monastère du Vatican où il a choisi de finir sa vie".

>> A lire aussi : Les adieux émus de Benoît XVI

Dans l’enceinte de ce lieu posé dans un écrin de verdure, où poussent courgettes, aubergines et orangers, Benoît XVI va mener "une vie de moine, rythmée par les prières". Peut-être se consacrera-t-il à l’écriture d’un nouveau livre. Mais pour Frédéric Mounier, "c’est en toute connaissance de cause qu’il a renoncé à ses fonctions, ce n’est certainement pas pour occuper un rôle de pape en second".