Ce meurtre qui passionne l'Angleterre
Des fleurs ont été déposées devant l'appartement de Joanna Yeates disparue le 17 décembre. © MAXPPP et REUTERS

Le destin dramatique de Joanna Yeates, tuée fin décembre, met les Britanniques et le web en émoi.

C’est tout un pays qui se passionne pour l’histoire tragique de Joana Yeates. Cette jeune femme de 25 ans avait disparu le 17 décembre à Bristol, en Grande-Bretagne, avant que son corps ne soit retrouvé le jour de Noël à Failand, à quelques kilomètres à l’ouest de Bristol. La jeune femme a été étranglée.

Depuis sa mort, les hypothèses et les pistes se sont multipliées. La dernière a mené vers Vincent Tabak, un Néerlandais de 32 ans, voisin de la jeune femme, qui a comparu lundi devant les magistrats britanniques. L’homme est le suspect numéro 1 dans l’affaire.

25 pages Facebook et une page Wikipédia

Mais les enquêteurs n’ont pas été les seuls à plancher sur l’affaire. Le meurtre de Joanna Yeates a captivé les internautes. L’impulsion avait été donnée par la police qui avait lancé un appel à témoins via Facebook au lendemain de sa disparition.

Depuis, vingt-cinq pages dédiées à la jeune femme ont fleuri sur le réseau social en ligne. Des pages d’hommages à la jeune femme disparue, mais aussi des groupes Facebook consacrés à l’avancée de l’enquête, dans lesquels chacun y va de son scénario sur les conditions dans lesquelles "Jo" a été tuée.

Alors que Vincent Tabak comparaissait lundi devant les magistrats, les commentaires se sont multipliés sur Facebook. "Je ne veux pas paraître irrespectueuse, mais ce monsieur a-t-il confessé son crime ?", s’interroge Susan. "C’est apparemment l’ADN retrouvé sur le corps de Jo qui a mené les enquêteurs vers lui", répond Amy, "mais je vous rappelle que le patron de Joanna est également un suspect", ajoute-t-elle.

Un deuxième suspect surveillé

En effet, si Vincent Tabak est le suspect numéro 1, le patron de l’agence d’architecture pour laquelle travaillait la jeune fille figure également sur la liste. L’homme de 65 ans avait été arrêté le 30 décembre dernier et interrogé par les enquêteurs avant d’être relâché. Mais il reste aujourd’hui encore sous surveillance.

L’affaire - par sa complexité - fascine tellement les internautes qu'une page Wikipedia dédiée à Joanna Yeates et à l’enquête a été créée. Elle retrace l’affaire dans ses moindres détails, de la pizza que Jo est allée acheter cinq minutes avant de disparaître aux derniers éléments dont disposent les enquêteurs.

Lundi matin Tanja Morson, la petite copine de Vincent Tabak également voisine de Joanna Yeates, a confié au tabloïd The Sun qu’elle était convaincue de l’innocence de son compagnon. Une interview exclusive reprise dans un grands nombre de médias britanniques et largement commentée par les internautes.