Ce député belge "fan" de Dutroux, qui traite le Premier ministre de pédophile

  • A
  • A
Ce député belge "fan" de Dutroux, qui traite le Premier ministre de pédophile
Le député indépendant Laurent Louis@ MAXPPP
Partagez sur :

"Merci M. le pédophile" - En pleine séance, ce député controversé a récidivé en traitant Elio di Rupo de pédophile. Et il n'en est pas à son coup d'essai.

Persiste et signe. Il ne passe pas une semaine sans que la presse belge ne parle des frasques de Laurent Louis. Vendredi, le député indépendant s'en est une nouvelle fois pris au Premier ministre Elio di Rupo pendant une séance parlementaire.

Son dernier dérapage a provoqué une réaction unanime. A la tribune, Laurent Louis déclare : "Merci M. le pédophile ... Le Premier ministre, pardon !" La réaction des députés est immédiate : ils quittent la salle. Laurent Louis reste sur le perchoir, malgré les demandes répétées du président du Parlement : "Veuillez descendre de la tribune, M. Louis".



Affaire Dutroux, calomnie et outrage. Une tribune au journal Le Soir demande une punition en bonne et due forme de ce parlementaire, qui traîne une quantité impressionnante de casseroles. Récemment, il a été renvoyé en correctionnelle, justement pour outrage au Premier ministre, qui s'est porté partie civile après avoir été traité une première fois de pédophile. Mais Laurent Louis est aussi jugé pour calomnie contre un journaliste du Soir ainsi que pour recels de pièce dans l'affaire Dutroux.

Car, oui, Laurent Louis suit de très près l'affaire du pédophile Marc Dutroux. Il est persuadé que les deux victimes ont été violées alors que le pédophile était déjà incarcéré. Selon lui, Marc Dutroux n'était qu'une pièce d'un puzzle plus large, celui d'un réseau de pédophiles à la tête du pays.

Récemment, le père d'une des victimes a reçu une lettre de 44 pages de la part de Dutroux, dans laquelle il se dédouane des faits qui l'ont conduit en prison. Le vrai destinataire : Laurent Louis, écrit Le Soir. Marc Dutroux entend bien aider le député indépendant, qui a été exclu de son parti en 2011, qui fait face à la justice.

Dans le genre "soutiens douteux", Laurent Louis est allé travailler le scénario d'un de ses meetings du mois de décembre. A la toute fin de sa réunion publique, son téléphone portable sonne sur scène. Il répond. Les 400 personnes réunit peuvent alors entendre un message de soutien de la part de ...  Dieudonné.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

PROVIDENTIEL - Di Rupo, un nouvel homme pour sauver la Belgique

"NUDITE" - Le dos nu du Premier ministre fait jaser

SYRIE - Les jeunes Belges accusés d’atrocités