Catalogne : victoire en demi-teinte des séparatistes

  • A
  • A
Catalogne : victoire en demi-teinte des séparatistes
@ REUTERS
Partagez sur :

Les formations pour l'indépendance obtiennent deux tiers des 135 sièges du parlement.

Leurs divergences pourraient entraver l’organisation d’un référendum. Les quatre partis indépendantistes ont emporté, dimanche,  la majorité absolue des sièges disputés lors des élections régionales anticipées en Catalogne. Mais  le premier d'entre eux, la coalition Convergence et union (CiU, centre droit), n’a pas obtenu autant de sièges que souhaité.

Une perte de vitesse source de désaccords qui pourrait avoir des conséquences sur l’organisation d’un referendum pour l’indépendance de la région.  L'ensemble des formations -  en faveur d’un référendum sur l'indépendance - a tout de même obtenu deux tiers des 135 sièges du parlement de Catalogne.

L’erreur de la coalition Convergence et union

La coalition Convergence et union, à laquelle appartient le président catalan Artur Mas, emporte seulement 50 des 135 sièges qui composent l'Assemblée, contre 62 auparavant.

"Mas a manifestement commis une erreur", juge José Ignacio Torreblanca, directeur de l'antenne madrilène du Conseil européen des relations étrangères, un centre de réflexion transfrontalier. "Il a défendu un programme séparatiste, et les gens lui ont montré qu'ils voulaient voir d'autres personnes mener ce programme."

Entouré par des partisans qui scandaient les mots "Indépendance, indépendance !", Artur Mas s'est cependant engagé dimanche soir à faire son possible pour organiser le référendum, même s'il a reconnu que ce serait "plus compliqué". C'est un autre parti indépendantiste, la Gauche républicaine, qui apparaît comme le véritable gagnant, malgré sa deuxième position, après avoir plus que doublé son nombre de sièges de 10 à 21.

Chez les partisans de l'unité avec l'Espagne, la branche catalane du Parti socialiste espagnol (PSOE) a obtenu 20 sièges, contre 19 pour les conservateurs du Parti populaire (PP) de Mariano Rajoy, le président du gouvernement. Le Parti de la citoyenneté, une petite formation unioniste, a remporté, de son côté, neuf sièges.

Une participation record

Le scrutin de dimanche a atteint un taux de participation record, avec 68% des électeurs s'étant exprimés, soit 10 points de pourcentage de plus que lors des précédentes élections, deux ans auparavant. "C'est la plus forte participation enregistrée en Catalogne lors des huit derniers scrutins, depuis 1988", a déclaré la vice-présidente de la Généralité de Catalogne, Joana Ortega, à la mi-journée.

Le séparatisme en Catalogne, comme au Pays basque espagnol, a été durement réprimé sous la dictature franquiste (1939-75) mais les 17 régions espagnoles ont obtenu une large autonomie après le retour de la démocratie et les velléités indépendantistes sont restées limitées dans les années 1980-90.