Catalogne : faute d'alliance, l'indépendantiste Artur Mas ne dirigera pas le gouvernement

  • A
  • A
Catalogne : faute d'alliance, l'indépendantiste Artur Mas ne dirigera pas le gouvernement
Artur Mas, le candidat de la coalition indépendantiste catalane Junts pel Si (Ensemble pour le oui)@ Reuters
20 partages

La formation indépendantiste et d'extrême gauche CUP a décidé de ne pas soutenir un gouvernement catalan dirigé par Artur Mas, ce qui pourrait entraîner de nouvelles élections régionales en Catalogne, a-t-elle annoncé dimanche. Réélu en septembre, le président indépendantiste de la Catalogne, candidat de la coalition Junts pel Si (Ensemble pour le oui) s'était allié avec la CUP pour obtenir 72 députés et dépasser la majorité absolue au Parlement (68 députés sur 135). 

"Nous ne pouvons pas former de gouvernement avec ce candidat". "L'indépendantisme dispose d'une majorité absolue (dans la région) mais avec ce candidat (...) nous ne pouvons pas former de gouvernement", a déclaré lors d'une conférence de presse un député de la formation, Sergi Saladié. "Cela ne ferme pas la porte à une candidature d'un autre candidat", a-t-il ajouté, indiquant suivre les vœux des militants. 

Vers de nouvelles élections. Pour être investi, Artur Mas avait besoin au minimum de deux des dix voix des députés de la CUP. Faute d'accord entre Junts pel si et la CUP sur l'identité d'un nouveau candidat avant le samedi 9 janvier à minuit, de nouvelles élections devront être organisées. Junts pel Si a systématiquement refusé depuis le 27 septembre de proposer un autre président, mais s'était en revanche engagée à prendre des mesures sociales demandées par la CUP. 

Le 9 novembre, les indépendantistes avaient adopté ensemble une résolution parlementaire qui annonçait une séparation avec l'Espagne en 2017. La résolution devait être suivie de la mise en place progressive d'institutions nécessaires au bon fonctionnement d'un Etat catalan.