Canada : libération de la "veuve noire", octogénaire et toujours "délinquante"

  • A
  • A
Canada : libération de la "veuve noire", octogénaire et toujours "délinquante"
Melissa Ann Shepard a été remise en liberté sous conditions.@ DR
Partagez sur :

Celle qu'on appelle la "veuve noire" a purgé plusieurs années de prison pour avoir tué ou dépouillé ses maris et amants. 

Elle est de retour ! La police canadienne a mis en garde vendredi les habitants d'Halifax, au Canada, concernant la libération de la "veuve noire", une octogénaire "délinquante à haut risque", ayant purgé plusieurs années de prison pour avoir tué ou dépouillé ses maris et amants. Melissa Ann Shepard a été remise en liberté sous conditions et la police de cette ville de la côte atlantique a aussitôt émis un avis pour "alerter la population de sa présence" dans la localité.

Pas d'accès à Internet. La "veuve noire", comme elle a été surnommée au Canada, ne doit pas avoir accès à Internet, où elle trouvait ses proies, ni contacter les familles de ses victimes, ni même développer de relations intimes avec qui que ce soit, tant que la police n'aura pas identifié et communiqué avec sa nouvelle conquête.

Un grand risque de récidive. "Les évaluations ont établi qu'il y a un grand risque que Shepard récidive", a souligné la police d'Halifax en diffusant sa photo. Elle avait été arrêté en 2012 après avoir tenté d'empoisonner son dernier mari, Fred Weeks, âgé alors de 75 ans, qu'elle venait d'épouser deux semaines plus tôt. Melissa Shepard avait déjà passé plusieurs années en prison pour homicide, vol et usage de faux, au Canada et aux Etats-Unis.
Elle avait été notamment condamnée pour avoir drogué son ex-mari Gordon Stewart, avant de lui rouler dessus avec sa voiture, en 1991.