Cameroun: un rapt signé Boko Haram

  • A
  • A
Cameroun: un rapt signé Boko Haram
@ CAPTURE D'ECRAN
Partagez sur :

Le mouvement extrémiste est connu pour ses actions violentes menées au Nigeria.

L'ACTU. Dans une vidéo postée sur YouTube, la famille française enlevée au Cameroun, mardi dernier, annonce être retenue par le groupe Boko Haram, une secte islamiste violente.

Boko Haram ou Jama'atu Ahlu Sunna Lidda'awati Wal Jihad. Dans la vidéo postée lundi sur le site de partage YouTube, le père de la famille Moulin-Fournier, Tanguy, lit un message face à la caméra. Il annonce être retenu, avec sa famille, par le groupe islamiste Boko Haram. "Nous avons été arrêtés par Jama'atu Ahlu Sunna Lidda'awati Wal Jihad", peut-on l'entendre lire, sur une feuille qu'il tient à la main.Il s'agit de l'autre nom donné à ce groupe islamiste basé au Nigeria.

attentat au Nigeria, Boko Haram

© REUTERS

• Boko Haram, la secte qui terrorise le Nigeria. Cette secte islamiste formée en 2002 est responsable de nombreuses attaques et attentats. Son but : imposer la "charia", la loi coranique, dans la moitié nord du pays. Son bastion est la ville de Maiduguri, dans l’État de Borno. Ce groupe violemment anti-chrétien et anti-occidental s’est d’abord illustré en multipliant les attaques à la bombe et les massacres dans les églises et en s’en prenant aux commissariats pour récupérer des armes.

• Un mouvement radical. Didier François,spécialiste de la défense, à Europe 1, avait expliqué sur Europe 1, le 19 février dernier, qui était ce groupe d'islamistes (à partir de 3min15) :



• Une guerre civile dans la région. A partir de 2011, Boko Haram a déclenché une véritable guerre civile dans la région, tout en se rapprochant des groupes djihadistes présentes aux alentours, comme Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi), et surtout le Mujao. Ce groupe est celui qui avait pris le contrôle de Gao, au Mali. Au sein de ses katibas - sections de combat - le Mujao avait intégré des combattants de la secte. Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs été tués quand l’armée française a libéré la ville, il y a une quinzaine de jours.