Burkina : rien "de décidé" selon le général putschiste

  • A
  • A
Burkina : rien "de décidé" selon le général putschiste
@ AHMED OUOBA / AFP
Partagez sur :

Le nouvel homme fort du Burkina Faso a affirmé qu'aucune décision n'avait été prise à l'issue de sa réunion avec les présidents sénégalais Macky Sall et béninois Thomas Boni Yayi dans la nuit de vendredi à samedi à Ouagadougou.

Le général Gilbert Diendéré, nouvel homme fort du Burkina Faso et fidèle de l'ex-président Blaise Compaoré, a affirmé qu'aucune décision n'avait été prise à l'issue de sa réunion avec les présidents sénégalais Macky Sall et béninois Thomas Boni Yayi dans la nuit de vendredi à samedi à Ouagadougou.

Entretien fructueux. "J'ai eu un entretien en tête-à-tête très fructueux avec les deux chefs d'Etat (...) Je préfère ne pas devancer l'iguane dans l'eau parce que nous n'avons pas décidé de quoi que ce soit pour l'instant", a-t-il déclaré, en utilisant une métaphore africaine. "Il y a eu des propositions qui ont été faites par ces deux hautes personnalités et nous pensons nous revoir demain matin pour faire la synthèse. Je préfère ne pas donner de détails sur ceux dont nous avons parlé", a-t-il ajouté.

Les consultations se poursuivent. Le président Macky Sall, dirigeant en exercice de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), actuellement à Ouagadougou pour tenter de dénouer la crise au Burkina Faso, avait déclaré avant son deuxième entretien avec le général qu'il fallait "créer une dynamique de réconciliation nationale, de pardon, arrêter la violence". Macky Sall et Boni Yayi vont poursuivre leurs consultations samedi et doivent notamment rencontrer à nouveau le général Diendéré.