Burkina : les dirigeants de la transition "vont bien et seront relâchés"

  • A
  • A
Burkina : les dirigeants de la transition "vont bien et seront relâchés"
@ AFP
Partagez sur :

Les dirigeants de la transition au Burkina "vont bien et seront relâchés", annonce le général Gilbert Diendéré, qui a pris jeudi matin la tête d'un coup d'Etat, dans un entretien à Jeune Afrique. 

L'hebdomadaire "Jeune Afrique" a pu joindre le général Gilbert Diendéré, ancien chef d'Etat-majort particulier du président Blaise Compaoré qui a pris jeudi matin la tête d'un coup d'Etat contre le régime de transition au Burkina Faso

"Ils vont bien et seront relâchés". Concernant l'arrestation du président de transition, Michel Kafando, et de son Premier ministre, Isaac Zida, Gilbert Diendéré explique qu'ils "ont été placés en résidence surveillée" depuis hier. "Ils vont bien et seront relâchés", ajoute-t-il. 

Un coup d'Etat dénoncé par François Hollande. Bras droit de Blaise Compaoré depuis plus de trente ans, le général Gilbert Diendéré a été proclamé jeudi président du Conseil national pour la démocratie (CND). François Hollande a, de son côté, "fermement" condamné ce coup d'Etat, affirmant qu'"il ne peut pas y avoir de légalité avec des putschistes".