Burkina Faso : tirs et détonations dans le centre de Ouagadougou

  • A
  • A
Burkina Faso : tirs et détonations dans le centre de Ouagadougou
Les forces de sécurité burkinabés ont investi le centre-ville vendredi après des détonations près de l'hôtel Splendid
101 partages

Le groupe terroriste Aqmi a revendiqué vendredi un assaut sur des établissements prestigieux du centre de la capitale burkinabée.

Des tirs multiples et des détonations étaient entendus vendredi soir au Splendid, un des principaux hôtels du centre de Ouagadougou prisé par les Occidentaux, a constaté un journaliste de l'AFP à proximité de l'établissement. Ces coups de feu semblent avoir été tirés par trois hommes armés et enturbannés. "On sait qu'il y a des ministres et des otages", a confirmé le ministre burkinabé des Affaires étrangères sollicité par l'AFP. L'armée préparait son assaut dans la nuit, avec une éventuelle participation de forces étrangères et notamment françaises.

Revendication d'Aqmi. Cette attaque serait l'oeuvre d'Al-Qaida au Maghreb islamique. L'organisation salafiste l'aurait revendiqué dans un communiqué relayé par plusieurs sources tard dans la soirée. "Un groupe de combattants du bataillon al-Mourabitoune a pénétré dans un restaurant d'un des plus grands hôtels de la capitale du Burkina Faso", assure AQMI selon les informations de Site Intelligence Group, expert du terrorisme djihadiste. "Ils sont désormais engagés dans des combats avec les ennemis de la religion."

Couvre-feu. Sur Twitter, l'ambassadeur de France Gilles Thibault alerte au sujet d'une "attaque terroriste avenue N'Krumah" et annonce qu'un couvre-feu a été "étendu de 23h à 6h du matin".. Plus tôt dans la journée, le Burkina Faso a subi une première attaque d'un groupe armé qui a fait deux morts (un gendarme et un civil) dans l'après-midi dans le nord du pays près de la frontière avec le Mali, selon un communiqué de l'armée.



Des voitures piégées. Selon les informations de RFI, deux voitures ont explosé devant l'établissement en début de soirée et plusieurs assaillants s'y seraient ensuite engagés. L'établissement est fréquemment utilisé par des Occidentaux et par du personnel des agences onusiennes. Outre l'hôtel Splendid, un café-restaurant également fréquenté par une clientèle étrangère, le Cappuccino, situé face à l'hôtel aurait également été la cible des tireurs, selon les indications données à l'AFP par un témoin sur place.

Une vidéo amateur capte de vives détonations et des échanges de tirs à proximité de l'hôtel Splendid.

Un vol de Paris dérouté. Pour éviter la zone, un vol Air France Paris-Ouagadougou été dérouté vers Niamey, au Niger.