Les habitants de Bruxelles invités à rester chez eux

  • A
  • A
Les habitants de Bruxelles invités à rester chez eux
@ AFP
Partagez sur :

Tous les transports publics ont été stoppés après les trois explosions qui ont touché l’aéroport et le métro de Bruxelles mardi.

Bus, trains, avions : aucun transport en commun n’est assuré mardi après le triple attentat survenu à Bruxelles. Par mesure de sécurité, les habitants de la capitale belge sont appelés à rester chez eux. L’aéroport, lui, est fermé jusqu’à mercredi 6 heures. C’est, en fait, l’ensemble de la ville qui est paralysé.

Les élèves confinés dans leurs établissements. Rapidement, le centre de crise a appelé les élèves de tout le pays à rester à l'intérieur des écoles, sur directive de la ministre de l'Enseignement. Même chose pour les employés des sociétés basées à Bruxelles. Nous demandons à toutes les entreprises de maintenir leurs employés" à l’intérieur, twitte le centre de crise.

Seuls les taxis peuvent circuler pour aider la population, à la demande de la fédération belge des taxis.

L’université évacuée. L’université libre de Bruxelles a, quant à elle, dû évacuer son campus en raison d’un colis suspect. "Nous recommandons à toute la communauté universitaire de procéder à cette évacuation dans le plus grand calme et demandons de témoigner d’une attitude solidaire par du covoiturage afin de permettre à chacun de rentrer chez soi en toute sécurité", peut-on lire sur la page Facebook de l’institution.

Voyages scolaires annulés. Des mesures ont également été prises en France. Les voyages scolaires vers la Belgique sont annulés, a annoncé la ministre de l'Éducation nationale. "J'ai demandé à tous les établissements scolaires qui avaient prévu des déplacements scolaires vers Bruxelles de les annuler", a déclaré Najat Vallaud-Belkacem en marge d'une conférence de presse. Le ministère, qui est en train de faire un recensement, n'avait pas de chiffre dans l'immédiat sur le nombre d'élèves français qui pourraient se trouver actuellement sur le sol belge.