Brown à la peine, Cameron l’emporte

  • A
  • A
Brown à la peine, Cameron l’emporte
@ REUTERS
Partagez sur :

Le chef du parti conservateur britannique a remporté le dernier débat avant les élections.

Pas de miracle pour Gordon Brown. A moins d’une semaine des élections générales en Grande-Bretagne, le Premier ministre sortant a affronté jeudi soir ses adversaires David Cameron et Nick Clegg dans un ultime débat télévisé. Et n’a pas réussi à remonter la pente.

Le travailliste Gordon Brown avait fort à faire : distancé dans les sondages depuis plusieurs mois, il a dû en outre composer avec le "bigot-gate", le scandale né après qu’il a qualifié de "sectaire" ("bigot") une dame avec qui il venait de dialoguer. Oubliant que son micro était resté ouvert.

Comment sortir de la polémique ?

Gordon Brown a cherché à faire oublier cette bévue, dont il a tenu à reparler, en vantant son expérience économique en plein crise mondiale. Mais c’est le conservateur David Cameron, plus effacé lors des derniers sondages, qui a tiré son épingle du jeu. L'économie britannique est "dans l'ornière", "nous avons besoin de changement pour qu'elle reparte", a-t-il martelé.

La gestion de la crise était au cœur de ce débat :

Résultat : selon une moyenne des cinq sondages instantanés publiés après le débat télévisé, c’est le conservateur David Cameron qui est sorti vainqueur de la confrontation, avec 37% des voix. Gordon Brown n’est crédité que de 25,6%. Entre les deux, le candidat libéral-démocrate Nick Clegg, avec 32%.

Et dans les urnes le 6 mai ? Certains sondeurs n’hésitent plus à évoquer l’hypothèse d'un Parlement sans majorité absolue au lendemain des élections, même si les conservateurs pourraient sortir en tête.