Brexit : un accord de l'UE avec Londres doit être conclu d'ici octobre 2018

  • A
  • A
Brexit : un accord de l'UE avec Londres doit être conclu d'ici octobre 2018
La procédure devra se terminer avant les élections européennes de 2019.@ JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Partagez sur :

Le négociateur en chef de la Commission européenne souhaite que la procédure de sortie du Royaume-Uni de l'UE soit terminé avant les élection de 2019.

Un accord sur la sortie du Royaume-Uni de l'UE doit être conclu avec Londres d'ici octobre 2018, a affirmé mardi le négociateur en chef de la Commission européenne Michel Barnier, lors de sa première conférence de presse à Bruxelles.

Mener la procédure avant les élections de 2019. "Si le Royaume-Uni notifie le Conseil européen d'ici la fin mars 2017, on peut dire que la négociation pourrait commencer quelques semaines plus tard" et qu'un accord doit être trouvé "d'ici octobre 2018", afin de laisser le temps de mener la procédure à son terme avant les élections européennes de 2019, a expliqué Michel Barnier.

18 mois pour négocier. "Globalement, nous avons moins de 18 mois pour négocier", a-t-il insisté, répétant, en anglais et en français, que "l'UE est prête à recevoir la notification" britannique pour lancer formellement la procédure de divorce. C'est la première fois que le négociateur en chef du Brexit pour la Commission européenne parlait devant la presse à Bruxelles depuis sa prise de fonctions en octobre.

Multiples consultations. Avant de s'exprimer, le Français a consulté les 27 Etats membres de l'UE (hors Royaume-Uni) pour prendre le pouls de leurs positions concernant les termes souhaités du divorce prévu avec Londres. Michèle Barnier s'est déjà également entretenu avec le ministre britannique du Brexit, David Davis, le 21 novembre. Mais il s'agissait d'une "rencontre de courtoisie", avait-il alors insisté, martelant qu'aucune négociation ne débuterait avant le lancement formel de la procédure de retrait de l'UE par Londres.

Lancement du Brexit d'ici mars 2017. La Première ministre britannique Theresa May a promis de la lancer d'ici à la fin mars 2017, même si une procédure actuellement en cours devant la Cour suprême pourrait retarder ce calendrier.