Brexit : pour rester Européens, des Britanniques juifs demandent la nationalité allemande

  • A
  • A
Partagez sur :

Le Brexit été un tel choc pour les Britanniques descendants de réfugiés juifs allemands, qui se sentent Européens avant tout, qu'ils sont prêts à prendre la nationalité allemande. 

En dehors des conséquences politiques et économiques, le Brexit a conduit à des décisions parfois inattendues, notamment au sein de la communauté des Britanniques de confession juive de Londres. Pour rester Européens, ils sont même prêts à demander la nationalité allemande. 

Des Européens avant d'être des Britanniques. Mieux vaut l'Allemagne, qu'ont fui leur famille, plutôt que le Royaume-Uni, sorti de l'Union européenne. Voilà ce que semble penser une partie de la communauté juive. Le résultat du référendum en faveur du Brexit a été un choc pour ceux qui se disent avant tout Européens, qui veulent circuler librement et avoir accès au marché unique. Alors quelque 500 Britanniques, descendants de réfugiés juifs allemands, font des demandes pour le moins surprenantes. 

L'Allemagne n'est plus considérée comme le pays de l'holocauste. Ils s'appuient pour cela sur un article du code civil germanique qui donne le droit à tout descendant de personne persécutée par les nazis de devenir Allemand, et sans renoncer à leur passeport initial. Pour ces Britanniques, il ne s'agit pas de punir la Grande-Bretagne qui les a adoptés, mais avant tout de garantir leur citoyenneté européenne. Une démarche qui peut surprendre. Mais selon le président de l'association des réfugiés juifs britanniques, la jeune génération ne voit plus dans l'Allemagne le pays responsable de l'holocauste, quitte à enfouir une partie de son passé.