Brésil : le procureur demande une enquête pour corruption sur Lula et trois ministres

  • A
  • A
Brésil : le procureur demande une enquête pour corruption sur Lula et trois ministres
Lula.@ NELSON ALMEIDA / AFP
Partagez sur :

Le vice-président Michel Temer, censé remplacer Dilma Roussef si celle-ci quitte le pouvoir, est aussi concerné par cette enquête. 

Le procureur du Brésil a demandé mardi au Tribunal suprême fédéral (STF) l'autorisation d'enquêter sur l'ex-président Lula, trois ministres proches de la présidente Dilma Rousseff et 27 autres personnes dans le cadre du scandale de corruption Petrobras.

Le vice-président aussi. Parmi les personnes visées figurent également des personnalités du grand parti centriste PMDB du vice-président Michel Temer, appelé à assumer la présidence dès la semaine prochaine si Dilma Rousseff est écartée provisoirement du pouvoir par le Sénat dans le cadre de sa procédure de destitution.

"Association de malfaiteurs". "La demande vise à les inclure dans l'enquête principale pour association de malfaiteurs" sur les détournements de fonds systématiques au sein du groupe pétrolier étatique Petrobras et leurs ramifications politiques, a déclaré à l'AFP un porte-parole du STF.  "Si cette demande est acceptée il y aura plus de 70 personnes impliquées dans ce procès", a souligné cette source sans fournir plus de détails sur le contenu de la demande du procureur général du Brésil Rodrigo Janot.

Lula, acteur majeur. Luiz Inacio Lula da Silva, qui a présidé le pays de 2003 à 2010, est directement visé comme l'un des principaux responsables de "l'organisation criminelle".  "Jamais elle (l'organisation criminelle) n'aurait pu fonctionner pendant autant d'années de manière aussi étendue et agressive au sein du gouvernement fédéral sans que l'ex-président Lula y ait participé", indique le procureur dans un extrait de sa demande écrite au STF cité par le quotidien Folha de Sao Paulo.