Brésil : Dilma Rousseff dénonce "un coup d'Etat contre la démocratie"

  • A
  • A
Brésil : Dilma Rousseff dénonce "un coup d'Etat contre la démocratie"
La présidente brésilienne est accusée par l'opposition de maquillage des comptes publics en 2014.@ EVARISTO SA / AFP
Partagez sur :

Visée par une procédure de destitution, la présidente brésilienne s'est défendue, mardi, assurant n'avoir "commis aucun crime".

La présidente brésilienne Dilma Rousseff a dénoncé mardi à Brasilia la procédure de destitution la visant au Parlement comme un "coup d'Etat contre la démocratie" orchestré par l'opposition.

"Je ne démissionnerai jamais". "Je n'ai commis aucun crime, je ne renoncerai jamais, je ne démissionnerai jamais", a clamé lors d'une allocution la dirigeante de gauche, accusée par l'opposition d'avoir maquillé les comptes publics pour favoriser sa réélection en 2014.

Les députés réunis en commission spéciale. Les députés brésiliens ont donné jeudi dernier à Brasilia le coup d'envoi de la procédure de destitution de Dilma Rousseff. Les parlementaires ont élu une commission spéciale de 65 députés, chargée de soumettre à l'assemblée plénière du Congrès des députés un rapport préconisant ou non la poursuite de la procédure contre la présidente.