Branaa : "On se rend compte que Trump et Clinton sont à égalité"

  • A
  • A
Branaa : "On se rend compte que Trump et Clinton sont à égalité"
Quelque 100 millions de téléspectateurs sont attendus pour le premier débat entre Hillary Clinton et Donald Trump.@ JAMIE SQUIRE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Jean-Éric Branaa, maître de conférence à l’Université Paris II et spécialiste des États-Unis, évalue le rapport de forces entre Hillary Clinton et Donald Trump avant le premier débat de la campagne présidentielle dans la nuit de lundi.

"Un show, un match de boxe ou de catch…" Les électeurs américains se préparent à un rendez-vous musclé, dans la nuit de lundi, avec le premier débat entre les candidats à la présidence Hillary Clinton et Donald Trump. Et, à en croire Jean-Éric Branaa, maître de conférence à l’Université Paris-II, le candidat républicain a tout pour tirer son épingle du jeu.

Entendu sur Europe 1
Trump est sur une voie plus présidentiable

"Hillary Clinton arrive comme la première de la classe", explique ce spécialiste des États-Unis. Plus direct, Donald Trump se présente avec une nouvelle stature : "Sa nouvelle cheffe de campagne l’a beaucoup assagi pour le mettre sur une voie plus présidentiable. Et s’il prend les habits de présidentiable, peut-être que les 9% d’indécis vont dire : ‘Mais après tout, pourquoi on nous vend Donald Trump comme un diable alors que c’est un homme comme les autres, pourquoi ne pas voter pour lui ?’"

En cas de débat réussi, Donald Trump peut alors opérer un renversement inattendu dans la course à la présidence, longtemps promise à Hillary Clinton. "Depuis une semaine, on se rend compte qu’ils sont à égalité", analyse Jean-Éric Branaa. "Il y a une marge d’erreur dans les sondages. Quand on dit qu’il y en a un qui est devant de 2 points, ça peut être le contraire. On a vu ça dans les primaires, où Donald Trump était souvent donné perdant et gagnait d’un point." Idem en janvier ?