Boston : une semaine sous haute tension

  • A
  • A
Boston : une semaine sous haute tension
@ Capture CBSNews
Partagez sur :

EN IMAGES - Des attentats à la capture du 2e suspect, en passant par sa traque, retour sur les temps forts.

Horreur, angoisse et délivrance. Voilà les trois stades par lesquels sont passés les Bostoniens - et tous les Américains avec eux - cette semaine. Du double attentat commis mardi à quelques mètres de la ligne d'arrivée du célèbre marathon, à la capture du deuxième suspect samedi matin, retour en sept images sur une semaine bostonienne chargée en émotions.

>> Lire aussi : le 2e suspect arrêté

# Mardi

Double attentat. Retransmis en direct, le double attentat sur la ligne d'arrivée du marathon terrifie l'Amérique. Cette photo tirée d'un iPhone amateur a été prise très peu de temps avant l'explosion. Selon le FBI, le sac que l'on aperçoit à hauteur de jambes du coureur pourrait contenir l'une des deux bombes. 

attentat, boston

© MaxPPP

# Mercredi

Cocottes-minute. On découvre au lendemain des attentats les images des restes des deux bombes utilisées par les deux jeunes. Il s'agit de cocottes-minute bourrées de clous et billes d'acier, qui ont conduit les secours à procéder à de nombreuses amputations. Samedi, Interpol a publié une "notice orange" sur ce type de bombes.

Photo bombes, boston,

© REUTERS

# Jeudi

Hommages. Trois croix blanches, en hommage aux trois morts du double attentat, sont érigées sur Boylston street, à Boston. De nombreuses personnes sont venues s'y recueillir, laissant drapeaux américains, peluches, fleurs ou messages d'affection.

attentat, boston, hommages

© Reuters

# Vendredi

Mobilisation générale. Dans ce quartier bouclé où habitants sont invités à rester cloitrés chez eux, plusieurs milliers de policiers ratissent le terrain à la recherche du deuxième suspect. Ils sont appuyés par un hélicoptère.

boston, tsarnaev

© MaxPPP

# Samedi

Fin de la traque. Caché sous la bâche d'un bateau dans un jardin, Djokhar Tsarnaev est trahi par son sang. Il a été blessé lors de la fusillade qui a eu lieu quelques heures plus tôt - et qui a coûté la vie à son frère. Rapidement arrivée sur place, la police a tenté d'obtenir sa reddition, en vain. Après des échanges de coups de feu avec la police, il finit par sortir de sa cachette, comme le montre cette image tirée d'une vidéosurveillance.

tsarnaev

© Capture CBSNews

>> Lire aussi : qui sont les suspects ?

Hospitalisation. Djokhar Tsarnaev est en sang quand les policiers lui mettent la main dessus. Il est ensuite transporté à l'hôpital dans un état jugé "grave" par la police.

djokhar tsarnaev, boston

© Capture CBSNews

Scènes de liesse. Après l'angoissante attente, la délivrance. Des centaines de Bostoniens sortent dans la rue pour fêter la capture de Djokhar Tsarnaev. Les drapeaux américains sont de sortie pour saluer la police à son passage.

liesse, boston

© Reuters