Boston plongée dans l'angoisse

  • A
  • A
Boston plongée dans l'angoisse
Plus de 9.000 policiers étaient déployés vendredi dans Boston.@ REUTERS
Partagez sur :

L’ESSENTIEL - L’un des auteurs présumés des attentats est mort. La police tente de retrouver l’autre.

L’info. Toute une ville est en état de siège. Quatre jours après les attentats qui ont endeuillé le marathon de Boston, la police s’est lancée dans une impressionnante chasse à l’homme pour tenter de retrouver les auteurs présumés des attaques. Les suspects sont deux frères d’origine tchétchène. L’aîné a été abattu dans la nuit de jeudi à vendredi. Son frère, âgé de 19 ans, était toujours en fuite vendredi soir. Europe1.fr revient sur les événements de la journée.

> RETOUR SUR : La journée de vendredi

suspect boston REUTERS

Les suspects, deux frères tchétchènes. Le profil des suspects a fini par émerger, mais leurs motivations demeurent mystérieuses. Les frères Tsarnaev, Tamerlan, 26 ans, tué dans la nuit, et Djokhar, 19 ans, toujours en fuite, sont originaires de Tchétchénie. Ils vivaient à Cambridge, en banlieue de Boston, depuis plusieurs années. Tamerlan Tsarnaev avait suivi des études d’ingénieur et faisait de la boxe. Sur une page YouTube à son nom, il avait posté des vidéos à caractère islamiste. Djokhar Tsarnaev, le cadet, était quant à lui inscrit dans une université de la région de Boston. Les autorités le considèrent comme très dangereux.

> PROFIL : Qui sont les suspects de Boston ?

Une traque impressionnante. C’est dans la nuit de jeudi à vendredi que la traque a débuté, sur le campus du Massachusetts Institute of Technology (MIT), à Cambridge, à l’ouest de Boston. Un policier a été tué par balles dans sa voiture et la police a appris ensuite que deux fuyards, les deux suspects des attentats, avaient détourné une voiture. Des coups de feu ont été échangés avec les forces de l’ordre et l’aîné a été mortellement blessé. Son jeune frère a pris la fuite.

police à boston REUTERS

> RÉCIT : Folle nuit à Watertown

Boston en état de siège. Toute la population de Boston, soit environ un million de personnes, a passé la journée cloitrée chez elle, sur ordre de la police, avec instruction de n’ouvrir la porte à personne. Les transports en commun ont été arrêtés, magasins et écoles ont été fermés. Aucun train de circulait entre New York et Boston, où plus de 9.000 policiers étaient déployés.

Plus de 9.000 policiers sont déployés à Boston :

Maison après maison, les forces de l’ordre, en tenue de combat, ont passé au peigne fin le quartier de Watertown. Sans succès jusqu’à présent.