Borja : la restauratrice veut des royalties

  • A
  • A
Borja : la restauratrice veut des royalties
@ Capture El Pais
Partagez sur :

Ayant appris que l'accès à son "oeuvre" était désormais payant, l'"artiste" demande sa part du gâteau.

La restauration complètement ratée du Christ de Borja n'en finit pas de connaître des rebondissements. La dernière en date est plutôt cocasse : Cecilia Giménez, l'"artiste" qui a restauré le tableau, demande ni plus ni moins des royalties à la fondation qui gère l'église de Borja, en Espagne, où est exposée l'"oeuvre", rapporte El Correo, repris en France par Le Monde.

>> Lire aussi : massacre artistique en Espagne

L'Eglise espagnole, qui a constaté que les visiteurs, beaucoup plus nombreux qu'avant, ne laissaient pas assez de dons, a décidé de faire payer l'accès à la peinture murale. En quatre jours, poursuit le quotidien, 2.000 euros ont ainsi été récoltés.

Estimant que c'était grâce à elle, l'octogénaire auteure de la restauration demande donc sa part du gâteau, et a engagé des avocats pour l'obtenir. De son côté, la fondation qui gère l'église de Borja a engagé la même démarche pour conserver tous les bénéfices.