Bolivie : cinq personnes arrêtées dans l'affaire du "fils" d'Evo Morales

  • A
  • A
Bolivie : cinq personnes arrêtées dans l'affaire du "fils" d'Evo Morales
@ AIZAR RALDES / AFP
Partagez sur :

L'ancienne compagne du président bolivien avait affirmé avoir un enfant d'Evo Morales. C'était en fait une supercherie.

Cinq personnes soupçonnées d'avoir fait jouer la comédie à un jeune garçon et payé sa famille pour faire croire qu'il était le fils du président Evo Morales ont été arrêtées, énième rebondissement dans cette affaire qui passionne la Bolivie, ont annoncé samedi des sources officielles.

Le jeune garçon "acheté". "On a promis à l'enfant de lui payer toute sa scolarité, de lui offrir un bout de terrain, ainsi que de donner jusqu'à 15.000 dollars à ses parents", a expliqué en conférence de presse le procureur Ramiro Guerrero. Les suspects sont des proches de Gabriela Zapata, 28 ans, ancienne maîtresse du président, avec qui elle dit avoir eu un enfant, a ajouté le procureur. 

De multiples rebondissements. Gabriela Zapata avait dans un premier temps affirmé que l'enfant avait survécu, puis a finalement reconnu devant la justice qu'il était mort en 2009. L'affaire avait été révélée par la presse en février, juste avant un référendum crucial pour l'avenir politique du président. Au mois d'avril, Evo Morales, 56 ans s'était soumis à un test de paternité. Mais Gabriela Zapata avait refusé de présenter l'enfant pour un examen médical, arguant que les médecins pouvaient truquer les résultats des analyses.

Le mois dernier, la justice a conclu à l'"inexistence" de ce fils supposé, un autre enfant ayant été présenté devant la justice.