Blocage en Inde sur le service "Street View" de Google

  • A
  • A
Blocage en Inde sur le service "Street View" de Google
Google Street View permet de visionner des images à 360 degrés, comme ici au Vanuatu@ Capture Google Street view
Partagez sur :

Le ministère de la Défense a argué qu'il "ne serait pas possible de contrôler le service après son lancement et que ce serait un risque pour la sécurité nationale". 

Le ministère de l'Intérieur indien a rejeté une demande de Google d'introduire son service "Street view" en Inde, a indiqué vendredi un porte-parole, la décision finale du gouvernement devant intervenir en fin d'année.

Décision finale en fin d'année. La société américaine a fait une demande il y a plusieurs mois pour que soit autorisé ce service de navigation virtuelle qui permet de visionner des images à 360 degrés des rues, des monuments et des espaces naturels. "Nous avons rejeté le projet de Google d'élargir sa fonction de cartographie", a déclaré un porte-parole du ministère de l'Intérieur. "La décision finale interviendra dans le courant de cette année", a-t-il ajouté sans plus de précision. 

Un sujet sensible. Selon le quotidien en anglais The Hindu, le ministère de l'Intérieur a émis un avis défavorable après avoir été alerté par le ministère de la Défense. Celui-ci a plaidé qu'"il ne serait pas possible de contrôler le service après son lancement et que ce serait un risque pour la sécurité nationale", a iniqu le journal.Les cartes sont un sujet sensible en Inde, qui a plusieurs conflits territoriaux avec ses voisins, notamment dans la région du Cachemire disputée avec le Pakistan. 

Un marché potentiel énorme. Depuis son lancement aux Etats-Unis en 2007, le service Google Street View a photographié les destinations les plus reculées de la planète, parmi lesquelles la forêt amazonienne, l'Antarctique et la toundra canadienne. Il est actuellement disponible en Inde pour certains lieux touristiques emblématiques comme le Taj Mahal à Agra. Le gouvernement "ne nous a pas informés que la demande avait été rejetée", a réagi un porte-parole de Google. L'Inde représente un immense marché potentiel pour Google, avec seulement un quart du 1,2 milliard d'habitants connecté à internet.