Birmanie : le président gracie 83 prisonniers

  • A
  • A
Birmanie : le président gracie 83 prisonniers
@ YE AUNG THU / AFP
Partagez sur :

Le nouveau président birman Htin Kyaw a gracié 83 détenus à l'occasion du Nouvel an birman. 

83 prisonniers birmans vont bientôt être libérés après une grâce présidentielle. Une annonce faite dimanche par le cabinet du nouveau président Htin Kyaw, sans préciser dans l'immédiat s'il s'agissait de prisonniers politiques. Htin Kyaw, un proche d'Aung San Suu Kyi, est devenu fin mars le premier chef d'Etat civil de la Birmanie après des décennies de domination militaire. Il est considéré comme la doublure de la prix Nobel de la paix, empêchée de devenir présidente en raison d'une Constitution héritée de la junte.

Une libération pour "la réconciliation nationale". La Ligue nationale pour la démocratie (NLD), le parti d'Aung San Suu Kyi, compte dans ses rangs de nombreux militants qui ont passé du temps en prison pour des raisons politiques. "Les 83 prisonniers seront libérés en vertu d'une amnistie (...) le premier jour de la Nouvelle année birmane", a déclaré le président dans un communiqué publié dimanche sur Facebook. Une mesure qui a pour objectif que "les gens se sentent en paix, heureux" et de promouvoir "la réconciliation nationale", selon le communiqué.

Abandon des poursuites contre 200 activistes. Aung San Suu Kyi, qui a elle-même passé près de 15 ans en résidence surveillée sous le règne de la junte, avait promis récemment de faire de la libération des prisonniers politiques une priorité pour son gouvernement. Depuis l'arrivée au pouvoir de la NLD, les autorités ont abandonné les poursuites engagées contre près de 200 activistes politiques, selon la police, dont des dizaines d'étudiants qui ont passé plus d'un an en détention en raison d'une manifestation contre une réforme de l'éducation.

Dans un discours de Nouvel An diffusé par la télévision, Htin Kyaw a souligné que son gouvernement était déterminé à libérer les prisonniers politiques. "Nous tentons de libérer les prisonniers politiques, les militants politiques et les étudiants dans l'attente d'être jugés pour des raisons politiques", a-t-il dit. Htin Kyaw n'était guère connu en dehors de la Birmanie avant de prendre la présidence mais est un ami et proche collaborateur de longue date de Aung San Suu Kyi. La Dame de Rangoun est à la tête d'un super ministère (comprenant notamment les Affaires étrangères et l'Education) au sein du gouvernement et occupe également la fonction de conseillère d'Etat spéciale.