Bienvenue dans le musée du 11-Septembre à New York

  • A
  • A
Bienvenue dans le musée du 11-Septembre à New York
Le musée ouvrira au public le 21 mai.@ REUTERS/Alejandra Villa/Pool
Partagez sur :

VISITE GUIDÉE - Construit en hommage aux 2.983 victimes, le musée, marqué par plusieurs polémiques, ouvrira ses portes jeudi.

Un lieu pour se souvenir. Près de 13 ans après les attentats, New York inaugure jeudi son musée consacré au 11-Septembre, en présence de Barack Obama. Construit en hommage aux 2.983 victimes tuées lors des attentats du 11 septembre 2001, le projet, sensible, a été marqué par plusieurs polémiques.  Un musée conçu pour devenir “le mausolée de chaque histoire liée au 11-Septembre”, expliquait au New York TimesJoseph C. Daniels, président de la fondation qui chapeaute le musée et le mémorial.

Un musée souterrain

museum

© REUTERS/ David Handschuh/Poo


Avec trois ans de retard, le projet, construit sur le site même du World Trade Center, sera finalement inauguré jeudi. Le musée souterrain de sept étages est situé entre les deux bassins du Mémorial, ouvert le 11 septembre 2011, sur lesquels sont gravés les noms des 2.983 victimes. 

A l’intérieur

photo-9-11

© REUTERS/Shannon Stapleton


A l’intérieur, les visiteurs pourront découvrir des milliers d'objets personnels ayant appartenu aux victimes des attentats, ainsi des documents audio et vidéo. Les deux tours sont également bien présentes : un morceau d'escalier emprunté par des centaines de survivants y est par exemple exposé, ainsi que deux colonnes d'acier restant des tours effondrées.

REUTERS-Mike-Segar

© Mike Segar/REUTERS


Une exposition polémique

hikackers

© REUTERS/Shannon Stapleton

A l’intérieur, une exposition raconte le cheminement des terroristes ayant abouti aux attentats. Au programme, une vidéo sur la montée en puissance d'Al-Qaïda, a récemment fait l’objet d’une polémique. 

“Ce film a été mis en cause car il semble mettre tous les musulmans dans le même panier”, décrypte Vincent Michelot, professeur à l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon, et spécialiste de l’histoire des Etats-Unis. “Un musée a la mission de rebâtir une communauté, et ne doit pas être un tribunal de l’histoire”, poursuit l’universitaire.

Un groupe de conseil interreligieux a d’ailleurs demandé, en vain, que la vidéo soit modifiée, s'inquiétant que certains visiteurs "puissent en ressortir en assimilant Al-Qaïda à l'islam en général".

Colère d’une partie des familles des victimes

REUTERS

© REUTERS/Eric Thayer


C’est dans la plus grande discrétion que 7.930 restes humains non identifiés - 40% de ces victimes n'ont pu être liées à aucun ADN transmis par les familles - ont été solennellement transférés samedi dans un reposoir, en bas du musée. 

Certaines familles, minoritaires, estiment que les restes de leurs proches n’ont pas leur place dans un musée. "Parmi les parents des victimes, certains vivent ce transfert comme un blasphème, une insulte et un sacrilège fait à leurs proches", analyse Vincent Michelot.

Ce mausolée, situé derrière un mur gravé d'une citation du poète latin Virgile sur le devoir de mémoire "ne fait pas partie du musée", et ne sera pas ouvert au public, a insisté une porte-parole du médecin légiste. 

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

EN IMAGES - Les attentats du 11-Septembre

COMMÉMORATION - Il y a 10 ans, les attentats du 11-Septembre

SCANDALE - 11-Septembre : vaste arnaque aux pensions d'invalidité