Benoît XVI atteint par le scandale

  • A
  • A
Benoît XVI atteint par le scandale
@ MAXPPP
Partagez sur :

Benoît XVI fit héberger, en 1980, un prêtre pédophile, pour qu'il suive une thérapie.

Le pape Benoît XVI a fait accueillir, lorsqu'il était archevêque de Munich, en 1980, un prêtre pédophile présumé dans son archevêché pour qu'il y suive une thérapie, a annoncé vendredi l'archevêché de Munich.

Mgr Gruber assume "la responsabilité"

"L'affectation à plusieurs reprises de (l'abbé) H. dans des fonctions spirituelles était une grave erreur. J'en assume l'entière responsabilité", a déclaré Mgr Gruber, cité dans le communiqué. "Je regrette profondément que cette décision ait pu entraîner des abus sur des adolescents et je demande pardon à tous ceux auxquels cela a porté préjudice", a-t-il ajouté.

Interrogé sur cette affaire, le Vatican, par la voix de son porte-parole, le père Federico Lombardi, a estimé qu'avec le communiqué de l'archevêché "toute l'affaire est expliquée", et renvoyé à la prise de responsabilité de Mgr Gruber.

"Le Pape est étranger à cette affaire de pédophilie", a tenu à préciser le porte-parole du Vatican vendredi :

L'Eglise catholique allemande est secouée depuis fin janvier par des scandales retentissants de pédophilie, qui touchent même le choeur des petits chanteurs de Ratisbonne, dirigé pendant 30 ans par le frère du pape Mgr Georg Ratzinger.

Une affaire d'abus sexuels

"Il a été décidé en 1980 d'accorder un hébergement à l'abbé H. dans une paroisse afin qu'il puisse suivre une thérapie. L'ancien archevêque a participé à la prise de décision", explique l'archevêché dans un communiqué, confirmant des informations à paraître samedi dans le quotidien munichois Süddeutsche Zeitung.

En dépit de cette décision de thérapie et des soupçons d'abus sexuels qui pesaient sur lui, "l'abbé a été affecté à titre indéterminé en tant qu'assistant-aumônier dans une paroisse du diocèse de Munich par le vicaire général de l'époque", Gerhard Gruber, souligne le communiqué.

En juin 1986, l'abbé avait été condamné à une peine de 18 mois de prison avec sursis et à une amende de 4.000 marks (2.045 euros) pour abus sexuels sur mineurs en juin 1986, par le tribunal d'Ebersberg. Depuis, il est toujours en activité en Bavière mais les autorités épiscopales n'ont eu connaissance d'aucun autre incident, selon le communiqué de l'archevêché.

Plus de 3.000 accusations de pédophilie

L'organisme qui fait office de cour de justice au sein du Vatican a révélé samedi qu'environ 3.000 accusations de pédophilie à l'encontre de prêtres ont été traitées entre 2001 et 2010 pour des affaires commises ces 50 dernières années.

"De 2001 à 2010", il y a eu "environ 3.000 accusations regardant des prêtres diocésains ou religieux pour des crimes commis ces 50 dernières années", a déclaré Charles J. Scicluna, ministère public du tribunal de la Congrégation pour la doctrine de la foi dans une interview à Avvenire, le journal de la Conférence épiscopale italienne.

REAGISSEZ - L'Eglise en fait-elle assez pour mettre fin à ces affaires de pédophilie ?