Ben Laden : les derniers détails de l’assaut

  • A
  • A
Ben Laden : les derniers détails de l’assaut
Dans la résidence d'Abbottabad, un seul homme a tiré sur les Américains, selon le dernier compte-rendu du commando, lors de son audition.@ Montage photos Reuters
Partagez sur :

Le commando américain a donné un nouveau compte-rendu de l’attaque d’Abbottabad.

L’approche. Dans la nuit de dimanche à lundi, des hélicoptères transportant 79 commandos américains, surtout des Navy Seals, partent d’un lieu non-précisé, volant en-dessous de la couverture radar, et s’approchent de la résidence d’Abbottabad, au Pakistan.

Une trentaine de commandos descendent de deux hélicoptères, pour entrer dans l’enceinte de la demeure du chef d’Al-Qaïda. Les murs extérieurs, surmontés de barbelés, atteignent jusqu’à 5,5 mètres.

L’un des hélicoptères, en proie à un problème mécanique, se pose brutalement. Il se retrouve hors d’usage.

L'entrée dans la résidence. L’émissaire de Ben Laden, qui vit dans un bâtiment annexe de la résidence, ouvre le feu sur les Américains, qui se dirigent vers lui. Il est abattu, ainsi que sa femme. Il sera le seul occupant de la maison à tirer sur les Américains, contrairement aux affirmations du premier compte-rendu de l’opération.

L’autre équipe d’intervention américaine entre pendant ce temps dans le bâtiment principal, où elle tue le frère de l’émissaire. Selon la chaîne NBC, il avait une main derrière le dos quand les Navy Seals ont pénétré dans la pièce où il se trouvait, laissant penser qu'il avait une arme, ce qui n'était pas le cas.

Les Navy Seals montent alors dans les étages, où ils éliminent Khalid, un fils adulte de Ben Laden. Ce dernier aurait tenté de se jeter sur des membres du commando, selon le New York Times.

La confrontation avec Ben Laden. Enfin, les forces spéciales arrivent, au troisième et dernier étage, à la chambre du leader d’Al-Qaïda. L’une des épouses de ce dernier tente de s’interposer : elle est blessée d’une balle dans la jambe. Oussama ben Laden, lui, est abattu d’une balle dans la tête. Le compte-rendu confirme que le leader terroriste n’était pas armé. Selon certains médias américains, il est également atteint d'une balle à la poitrine.

Les découvertes des Navy Seals. Le commando trouve, dans la pièce où était Ben Laden, un fusil d'assaut AK-47 et un pistolet russe 9 mm. D'autres armes, dont la nature et le nombre n'ont pas été précisées, sont également retrouvées dans la résidence. Les hommes des forces spéciales découvrent également, cousus dans les vêtements du chef d'Al-Qaïda, de l'argent et des numéros de téléphone, ce qui indique qu'il était prêt à prendre la fuite.

Le commando emporte alors tout ce qui peut constituer une source de renseignements : des calepins, cinq ordinateurs, dix disques durs et une centaine de dispositifs de stockage. Puis, après avoir mis à l’abri la vingtaine de femmes et d'enfants présents dans la résidence, ils détruisent l’hélicoptère accidenté.

L’immersion du cadavre. Trente-huit minutes après le début de l'opération, les hélicoptères repartent, emportant le corps d’Oussama ben Laden.

Lundi, à 6 heures GMT, la dépouille de l’homme le plus recherché au monde est immergée en mer, après une cérémonie. Le corps a été transporté sur le porte-avions américain Carl-Vinson croisant au large des côtes pakistanaises.