Ben Laden : le Pakistan contre-attaque

  • A
  • A
Ben Laden : le Pakistan contre-attaque
@ Reuters
Partagez sur :

Le pays a promis d’enquêter sur la présence de Ben Laden. Mais refuse d’endosser le mauvais rôle.

Oui à une enquête, non aux accusations de Washington. Le Pakistan a annoncé lundi une enquête pour savoir comment Oussama Ben Laden a pu vivre impunément dans sa cache d'Abbottabad. "Nous sommes déterminés à savoir par tous les moyens comment, quand et pourquoi Oussama Ben Laden était présent à Abbottabad", a annoncé le Premier ministre Yousuf Raza Gilani devant l'Assemblée nationale.

"Nous n'avons pas invité Ben Laden au Pakistan"

Mais dans le même temps, le Premier ministre a qualifié d'absurdes les allégations de complicité et d'incompétence visant son gouvernement dans la traque d'Oussama Ben Laden. "Nous n'avons pas invité Ben Laden au Pakistan, ni même en Afghanistan", a déclaré le chef du gouvernement.

"Ce n'est pas sincère que d'accuser le Pakistan ou ses institutions, y compris l'ISI et les forces armées, d'avoir été de mèche avec Al-Qaïda, car Al-Qaïda et ses alliés ont mené des centaines d'attentats suicide" dans tout le Pakistan, a poursuivi le chef du gouvernement, qualifiant d'"absurdes" les soupçons, émis essentiellement par Washington, sur des complicités au sein de l'ISI de l'armée pour expliquer la présence de Ben Laden à Abbottabad.

"Qui est responsable de la naissance d'Al-Qaïda ?"

Le Premier ministre a renvoyé les Etats-Unis, face à leur part de responsabilité. "Qui est responsable de la naissance d'Al-Qaïda" dans les années 1990 ? "Qui est responsable pour avoir bâti le mythe de Ben Laden ?", a martelé Yousuf Raza Gilani dans une référence à peine voilée aux Etats-Unis. Et de conclure : "Le Pakistan ne peut être tenu pour seul comptable des politiques défaillantes et des erreurs des autres".