"Belgium's most wanted" : la Belgique lance un site pour traquer les criminels en fuite... et il a déjà porté ses fruits

  • A
  • A
"Belgium's most wanted" : la Belgique lance un site pour traquer les criminels en fuite... et il a déjà porté ses fruits
Un premier fugitif a été arrêté dans la journée, il s'apprêtait à s'enfuir de nouveau (illustration).@ LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA / AFP
Partagez sur :

La Belgique a lancé vendredi un site qui recense les 20 criminels les plus recherchés du pays, et fait appel à la participation des citoyens pour les retrouver. En quelques heures, un premier fugitif a pu être interpellé.

En à peine quelques heures, l'initiative a déjà porté ses fruits. La Belgique a lancé vendredi un site pour retrouver 20 criminels condamnés toujours en fuite dans le pays, en faisant appel à la bienveillance des citoyens. La police fédérale belge compte en effet sur la participation de tous pour retrouver ces personnes activement recherchées, détaille le média belge La Dernière Heure. Et dès vendredi soir, un premier fugitif a pu être interpellé. 

Les 20 criminels les plus recherchés du pays. "Belgium's most wanted" est le site lancé par le ministère de la Justice belge vendredi matin qui recense les 20 criminels les plus recherchés du pays. Tous ont été reconnus coupables de délits graves ou de crimes par le tribunal pénal, et sont activement recherchés par les autorités. Comparable à la liste américaine "Most wanted" du FBI, le site belge diffuse le portrait des 20 criminels, avec photo, nom, date de naissance, nationalité et résumé du crime commis. Les citoyens belges peuvent se manifester en ligne, y compris de façon anonyme, s'ils ont des informations concernant ces fugitifs.



Un premier fugitif arrêté. En à peine 24 heures, le site a déjà porté ses fruits. Un des 20 criminels a été arrêté vendredi soir par la police fédérale belge, selon une information de La Dernière Heure. L'arrestation a été permise "grâce à un mail envoyé sur le nouveau site", a indiqué le porte-parole de la police fédérale, Peter De Waele. Le fugitif, Marc De Block, se trouvait à Dilbeek, en périphérie de Bruxelles, et s'apprêtait à s'enfuir de plus belle à bord d'une voiture dans laquelle il avait déjà posé ses valises. "Il a vu dans la journée qu'il figurait parmi les 20 condamnés les plus recherchés et il s'apprêtait à fuir vers la France", a confirmé Peter De Waele, n'oubliant pas de remercier les citoyens pour cette collaboration si rapide. En une journée, le site a eu plus d'un millier de visiteurs par minute.

"Europe's most wanted"
L'Europe a également son site Internet pour traquer les criminels en fuite, "Europe's Most Wanted". Le site, lancé par Europol le 29 janvier 2016, recense plusieurs dizaines de criminels recherchés dans l'Union européenne. Mis à jour régulièrement, le site permet de partager des informations sur ces criminels, déjà condamnés ou suspectés de crimes graves et notamment d'actes terroristes en Europe. Salah Abdeslam figurait notamment dans ce fichier.