Bélarus : Alexandre Loukachenko obtient un cinquième mandat

  • A
  • A
Bélarus : Alexandre Loukachenko obtient un cinquième mandat
@ TATYANA ZENKOVICH / POOL / AFP
Partagez sur :

Trois autres candidats, peu connus, s'étaient aussi présentés à cette présidentielle.

Le président sortant Alexandre Loukachenko a été réélu lors de l'élection présidentielle au Bélarus avec 83,49% des voix, a annoncé lundi le chef de la commission électorale centrale, Lidia Iermochina. Ces résultats ont été annoncés au cours d'une conférence de presse télévisée sur les résultats du scrutin et ont aussi été publiés sur le site internet de la commission. Il s'agit formellement de résultats préliminaires qui doivent encore être confirmés. Agé de 61 ans, Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994, obtient un cinquième mandat avec le score le plus élevé qu'il ait jamais eu.

Sanctions bientôt levées ? Régulièrement accusé depuis des années de graves atteintes aux droits de l'Homme, de réprimer l'opposition et de museler la presse, Alexandre Loukachenko, qui dirige le Bélarus depuis 21 ans, a multiplié ces derniers mois les gestes de bonne volonté, libérant notamment cet été les derniers prisonniers politiques bélarusses. L'Union européenne envisage en conséquence de lever les sanctions qui frappent depuis 2011 le chef d'Etat et son entourage.

Participation élevée. Les autorités bélarusses avaient fait un important effort pour garantir un taux de participation élevé lors de ces élections, en organisant un vote anticipé qui avait commencé mardi. Plus d'un tiers du corps électoral du Bélarus, qui compte un peu plus de 7 millions d'électeurs, a voté avant dimanche. La commission électorale a indiqué que le taux de participation était de 86,75%.

Des candidats fantoches. Alexandre Loukachenko avait remporté la présidentielle de 2010 avec 79,6% des voix, un résultat contesté qui avait déclenché des manifestations massives de protestation. En 2006, il avait obtenu 83% des suffrages. Cette année il était en concurrence avec trois candidats peu connus. Le candidat arrivé en deuxième position est Tatiana Korotkevitch, qui a obtenu 4,42% des voix, a indiqué la commission électorale. Les principaux dirigeants de l'opposition ont été empêchés de participer à l'élection et ont appelé les électeurs à boycotter le scrutin.