Bamako : Ban Ki-moon condamne "l'attaque terroriste odieuse"

  • A
  • A
Bamako : Ban Ki-moon condamne "l'attaque terroriste odieuse"
@ AFP
Partagez sur :

Le secrétaire général de l'ONU a regretté vendredi que cette attaque au Mali ait eu lieu alors qu'un processus de paix est en cours dans le pays.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a condamné vendredi "l'attaque terroriste odieuse" contre l'hôtel Radisson Blu de Bamako au Mali, qui a fait au moins 22 morts selon des sources de sécurité lcoales. La prise d'otages menée par des hommes armés, djihadistes présumés, dans la capitale malienne, s'est terminée vendredi après neuf heures d'enfer, à la suite de l'intervention conjointe des forces maliennes et étrangères.

Accord de paix signé en juin. Dans un communiqué, Ban Ki-moon se déclare "préoccupé par le fait que ces attaques se tiennent à un moment où des progrès importants sont constatés dans le processus de paix" entre le gouvernement malien et les rebelles touareg du Nord. Un accord de paix a été signé en mai-juin dernier entre Bamako et certains des groupes rebelles.

Soutien au gouvernement malien. Ban Ki-moon "déplore toute tentative de porter atteinte à la mise en oeuvre de l'accord". Il exprime son "plein appui aux autorités maliennes dans leur combat contre les groupes terroristes et extrémistes". Il se félicite des déclarations des parties signataires "réitérant leur détermination à rester pleinement engagées dans la mise en oeuvre de l'accord". Il réaffirme aussi l'engagement des Nations unies à soutenir le gouvernement malien et les autres signataires de l'accord "à cette étape cruciale du processus de paix".

La Minusma sur le terrain. Ban Ki-moon signale également que la mission de l'ONU au Mali (Minusma) "a soutenu les autorités maliennes dans la gestion de la crise" à l'hôtel Radisson. Selon son porte-parole Stéphane Dujarric, la Mission a envoyé des policiers "pour sécuriser le périmètre" de l'attaque et a fourni une aide médicale.