Balladur : les accusations de Kagame sont "un mensonge intéressé"

  • A
  • A
Balladur : les accusations de Kagame sont "un mensonge intéressé"
Edouard Balladur en interview sur Europe 1
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - L'ancien Premier ministre français au moment du génocide balaie les accusations du président rwandais.

INTERVIEW E1. Edouard Balladur donne entièrement raison à la décision de la France de n'envoyer qu'un ambassadeur aux commémorations du génocide rwandais. L'ancien Premier ministre français, en poste en 1994 au début du génocide, va même plus loin : "Je donne tort [à l'exécutif] d'avoir envisagé d'envoyer un ministre, car les incidents qui se produisent étaient prévisibles compte tenu de ce qu'est M. Kagame", ajoute Edouard Balladur.

L'ancien Premier ministre sous Mitterrand a estimé que le président rwandais cherche à rejeter la faute sur la France, tandis qu'il n'a pas réussi à améliorer les relations entre Hutus et Tutsis.

"Éviter que la France soit prise en tenailles". Concernant l'implication de la France dans le génocide rwandais, Edouard Balladur s'indigne de ce "mensonge intéressé". La France "est de tous les pays du monde le seul qui ait pris l'initiative d'organiser une opération humanitaire pour éviter un massacre généralisé".

Edouard Balladur est revenu sur son action gouvernementale, indiquant avoir voulu éviter que la France "soit prise en tenailles dans une guerre civile qui se développait et que l'on ne pouvait pas arrêter".



Balladur : les accusations de Kagame sont "un...par Europe1fr

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

INFO - Kagamé accuse Paris de "participation" au génocide rwandais

MÉDIA - Rwanda: après avoir divisé, la radio réconcilie

RWANDA - Les "erreurs" de la France

REPORTAGE - Au Rwanda, le génocide divise les générations

JUSTICE - Rwanda : 25 ans de prison pour Pascal Simbikangwa