Bahreïn-torture : 15 policiers poursuivis

  • A
  • A
Partagez sur :

Le procureur général de Bahreïn a annoncé lundi avoir décidé de poursuivre quinze policiers pour avoir torturé des médecins arrêtés en pleine contestation chiite au printemps 2011. Dans un communiqué, le chef des investigations au bureau du procureur, Nawaf Hamza, a indiqué avoir officiellement signifié l'accusation de torture à ces membres des forces de l'ordre.

Il a précisé que son service avait porté ces accusations à la suite d'une enquête diligentée après une plainte des médecins de l'hôpital de Salmaniya, le principal établissement de la capitale Manama. Les plaignants, au nombre de 15, ont dénoncé de mauvais traitements subis pendant leur détention. Ils ont été tous entendus par les enquêteurs et certains ont subi des examens médicaux pour déterminer la nature des sévices subis. Neuf témoins à charge ont été également entendus, selon la même source. Les policiers de différents grades ont été également interrogés.