Avion russe abattu : "attristé", Erdogan aurait "préféré que cela n'arrive pas"

  • A
  • A
Avion russe abattu : "attristé", Erdogan aurait "préféré que cela n'arrive pas"
@ AFP/GENT SHKULLAKU
Partagez sur :

Le président turc a réitéré son souhait de rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine lundi à Paris, en marge du sommet international sur le climat.

Le 24 novembre, un avion militaire russe s'est écrasé mardi près de la frontière turque. Peu de temps après, l’armée turque a reconnu être à l’origine de cet accident, expliquant que « l’avion russe Su-24 a été abattu conformément aux règles d'engagement après avoir violé l'espace aérien turc malgré les avertissements". Samedi, le président turc Recep Tayyip Erdogan s'est dit "attristé", affirmant qu'il aurait "préféré que cela n'arrive pas".

Grosses tensions diplomatiques. "J'espère qu'une chose comme celle-ci ne se reproduira pas", a-t-il poursuivi lors d'un discours à Burhaniye (ouest). Les relations entre Ankara et Moscou traversent en effet une grave crise depuis cet incident. Moscou a annoncé préparer des mesures de rétorsion économique contre Ankara et décidé de rétablir à partir du 1er janvier les visas pour les Turcs voulant se rendre en Russie. En représailles, les autorités turques ont recommandé samedi à leurs ressortissants d'éviter tout déplacement non urgent en Russie "jusqu'à ce que la situation se clarifie".

Erdogan veut rencontre Poutine à Paris. "La Russie est aussi importante pour la Turquie que la Turquie l'est pour la Russie. Les deux pays ne peuvent se permettre de se passer l'un de l'autre", a estimé Recep Tayyip Erdogan. sur un ton apaisant. Le président turc a également réitéré son souhait de rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine lundi à Paris, en marge du sommet international sur le climat. "Ne laissons pas ce problème dégénérer au point où nos relations seraient complètement détruites", a exhorté Erdogan. "Le sommet (sur le climat) pourrait être une occasion de rétablir nos relations", a-t-il déclaré.