Avant la bataille, Daech s'enterre et truffe Mossoul d'explosifs

  • A
  • A
Avant la bataille, Daech s'enterre et truffe Mossoul d'explosifs
La bataille devrait être lancée ce mois-ci par l'armée irakienne et les milices chiites et sunnites, avec un appui aérien d'une coalition internationale.@ Mahmoud al-Samarrai / AFP
Partagez sur :

Les combattants de l'Etat islamique en Irak se préparent à livrer bataille pour conserver Mossoul dans leur giron, alors que l'assaut pour sa reprise devrait être bientôt lancé par des forces internationales.

Pendant que l'armée irakienne et ses alliés se préparent pour la grande offensive en vue de reprendre Mossoul à l'Etat islamique, les djihadistes s'apprêtent à se défendre, truffant la ville de bombes, enrôlant femmes et enfants pour les informer, indiquent des responsables irakiens et américains.

Des voitures piégées et des kamikazes. La grande ville du Nord tombée en juin 2014 est la plus grosse agglomération prise par l'Etat islamique. Sa reconquête affaiblirait considérablement le mouvement, ce qui explique l'activité intense qui semble régner dans le chef-lieu de la province de Ninive. Selon des habitants de Mossoul contactés par téléphone et sur les réseaux sociaux, les djihadistes ont truffé d'explosifs les cinq ponts de la ville, préparé des voitures piégées, rassemblé leurs kamikazes et renforcé la surveillance de la ville, qui compterait encore 1,5 million d'habitants. Des trous sont percés dans la chaussée au marteau-piqueur pour y placer des explosifs.

Participation de la France. La bataille devrait être lancée ce mois-ci par l'armée irakienne et les milices chiites et sunnites qui lui prêtent mains fortes, avec l'appui aérien de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis et à laquelle participe la France. Selon l'ancien ministre des Finances et des Affaires étrangères Hoshiyar Zebari et le colonel John Dorrian, porte-parole de la coalition internationale, Daech est littéralement en train de s'enterrer avec hommes et matériel. "Ils s'enterrent pour combattre pour Mossoul", déclare Hoshiyar Zebari, qui a accès aux renseignements concernant les mouvements de l'EI à Mossoul.

Se fondre dans la population. "Ils sont plus prudents et ont rasé leur barbe pour se fondre dans la population. Ils déplacent constamment leur quartier général."On voit un combattant dans un endroit, puis apparaître dans un autre", confirme le porte-parole de la coalition.