Aux Pays-Bas, la burqa et le niqab bannis de certains lieux

  • A
  • A
Aux Pays-Bas, la burqa et le niqab bannis de certains lieux
Toute personne bravant l'interdiction se verrait verbalisée d'une amende de 405 euros.@ ULI DECK / DPA / AFP
Partagez sur :

Le Parlement néerlandais a voté en faveur d'un projet interdisant le port de vêtements couvrant intégralement le visage.

La France était pionnière en la matière. En 2010, le pays avait promulgué une loi interdisant "la dissimulation du visage dans l'espace public". Mardi, la chambre basse du Parlement néerlandais a voté en faveur d'un projet interdisant dans certains espaces publics le port de vêtements qui couvrent intégralement le visage, comme la burqa et le niqab. Le dispositif, qui doit encore être adopté au Sénat, interdit le port de ces vêtements dans tous les lieux où l'identification de ceux qui les portent est jugée essentielle : bâtiments publics, transports, écoles ou encore hôpitaux.

Une amende de 405 euros. En 2015, le ministère de l'Intérieur avait déjà annoncé l'interdiction du port du voile intégral dans certains espaces publics. Si le projet de loi est adopté, toute personne y contrevenant se verrait condamnée à payer une amende de 405 euros. "La proposition de loi n'a aucune racine religieuse", avait déclaré à l'époque le premier ministre néerlandais Mark Rutte. 

Niqab et burqa, rares aux Pays-Bas. Le port de la burqa ou du niqab est extrêmement rare aux Pays-Bas, mais la question est présentée depuis des années comme une priorité. Le Parti pour la Liberté (PVV, extrême droite), en tête des sondages avant les élections législatives de mars 2017, veut aller plus loin que le projet approuvé mardi : son dirigeant, Geert Wilders, réclame l'interdiction pure et simple de tous les vêtements couvrant le visage.