Australie : le Premier ministre sortant proclame sa victoire

  • A
  • A
Australie : le Premier ministre sortant proclame sa victoire
@ WALLY SANTANA / POOL / AFP
Partagez sur :

Huit jours après le scrutin, et alors que le dépouillement est toujours en cours, Malcolm Turnbull, Premier ministre conservateur, a revendiqué la victoire aux législatives australiennes.

Malcolm Turnbull, leader des conservateurs australiens et Premier ministre sortant, devrait conserver son poste après les élections législatives. En effet, Bill Shorten, le chef de l'opposition travailliste, a concédé dimanche sa défaite dans ce scrutin. "Il est clair que M. Turnbull et sa coalition vont former un gouvernement", a-t-il déclaré à la presse, ajoutant qu'il avait appelé son rival pour le féliciter. De son côté, Malcolm Turnbull a proclamé sa victoire.

Aucune majorité absolue pour le moment. Le dépouillement des bulletins de vote est toujours en cours. Pour l'instant, ni la coalition conservatrice ni l'opposition travailliste n'ont obtenu la majorité absolue de 76 sièges nécessaire à la chambre des représentants pour former un gouvernement. Mais Malcolm Turnbull a déjà obtenu l'appui de trois députés indépendants, qui ont promis de le soutenir sur les questions budgétaires et les motions de confiance. Cela lui permettra de former, à tout le moins, un gouvernement minoritaire. Selon les projections de la télévision publique ABC, sa coalition conservatrice devrait recevoir 74 sièges, et peut-être deux de plus sur les cinq qui restent incertains. 

La politique australienne très mouvementée. Depuis 2007, la vie politique australienne est très mouvementée. Le travailliste Kevin Rudd a été renversé par Julia Gillard, également travailliste, en 2010, avant de reprendre le pouvoir en 2013. Quelques mois plus tard, il avait perdu lors des législatives face au conservateur Tony Abbott, lui-même renversé par Malcolm Turnbull. Ce-dernier disposait d'une confortable majorité à la chambre des représentants mais avait convoqué des législatives anticipées pour renforcer sa présence au Sénat.