Au secours des "enfants de Tchernobyl"

  • A
  • A
Au secours des "enfants de Tchernobyl"
@ REUTERS
Partagez sur :

REPORTAGE - Une association en Alsace reçoit des enfants touchés par la radioactivité.

Le bilan de la catastrophe de Tchernobyl est toujoursmarqué par beaucoup d'incertitude. Ce qui est sûr, c'est que les cas de cancers se multiplient dans la région depuis 25 ans. Quelque 500.000 enfants seraient touchés par la radioactivité.

Dans un coin wallonné de l’Alsace rurale, l'association Alsace Biélorussie accueille depuis des années des enfants biélorusses touchés par la radioactivité. Les séjours d’un mois - moitié vacances, moitié thérapie - permettent au corps d’éliminer une partie du césium 137, ingéré à longueur d’années.

Eliane, adhérente d’Alsace Biélorussie accueille depuis cinq ans Maria, une fillette souffrant d’une maladie chronique à la gorge. "Je suis très contente de pouvoir aider quelqu’un. Son père n’a pas arrêté de me dire que grâce à son séjour en France, elle se porte mieux", raconte-t-elle.

Eliane ne cache pas sa satisfaction de se rendre utile auprès des "enfants de Tchernobyl":

Une impression confirmée par un spécialiste des maladies infantiles liée à la radioactivité en Biélorussie. "Jusqu’à 50% de la radioactivité sort de leur corps. Le corps de l’enfant devient plus fort et il résiste aux maladies", explique le professeur.

Selon les scientifiques, au moins deux mois par an, loin de la radioactivité, sont nécessaires pour que les enfants de Tchernobyl retrouvent une vie à peu près normale.