Au Liban, l’attente des familles

  • A
  • A
Au Liban, l’attente des familles
@ Reuters
Partagez sur :

90 personnes se trouvaient à bord du Boeing 737 d'Ethiopia Airlines.

Les familles des passagers à bord de l'avion d'Ethiopia Airlines qui s'est abîmé lundi au large du Liban étaient réunies dans l'angoisse à l'aéroport de Beyrouth.

Le Premier ministre Saad Hariri et le président du Parlement se sont rendus à leur côté. Pour l’heure, les responsables des recherches laissent peu de place à l'espoir de voir les équipes de secours retrouver des survivants.

"Ils ne vont pas le retrouver"

"Il est ma vie. Ils ne vont pas le trouver, je le sais, ils ne vont pas le retrouver", a expliqué une femme qui a perdu tout espoir de revoir son mari. Une autre, la tête recouverte d'un voile noir, pleurait son père disparu, tandis qu'un jeune garçon tentait de consoler sa mère.

Au milieu de la matinée, un homme a soudain annoncé de possibles survivants, provoquant une ruée des autres familles. Leurs espoirs ont cependant été rapidement déçus par les annonces officielles selon lesquelles aucun survivant n'avait été retrouvé dans l'immédiat.

Selon le Premier ministre Saad Hariri, 18 corps ont été récupérés par les services de secours.