Attentat de New York : le suspect, inculpé, se dit "satisfait de ce qu'il a fait"

  • A
  • A
Attentat de New York : le suspect, inculpé, se dit "satisfait de ce qu'il a fait"
@ Jewel SAMAD / AFP
Partagez sur :

Sayfullo S., suspect de l'attentat de New York est visé par deux chefs d'inculpation. Il a dit être "satisfait de ce qu'il a fait".

Le parquet fédéral de Manhattan a annoncé mercredi dans un communiqué l'inculpation pour terrorisme de Sayfullo S., le suspect de l'attentat qui a fait huit morts et 12 blessés, et qui a déclaré aux enquêteurs être "satisfait de ce qu'il a fait". La plainte enregistrée mercredi et publiée par le parquet cite deux chefs d'inculpation : soutien à une organisation terroriste étrangère et violence et destruction de véhicules.

Deux chefs d'inculpation. Le parquet n'a pas immédiatement précisé si d'autres chefs d'inculpation allaient suivre, que ce soit au niveau fédéral ou au niveau de l'Etat. Le document relate en détail ce que Sayfullo S. a dit aux enquêteurs lors de son interrogatoire à l'hôpital, où il a été transporté mardi après-midi après avoir été touché au ventre par un policier lors de son arrestation.

Faire "un maximum de victimes". Selon les autorités, le suspect a fait valoir son droit à ne pas témoigner contre lui-même au cours de sa garde à vue. Sayfullo S. a reconnu s'être inspiré de vidéos diffusées par l'EI et avoir commencé à planifier son attentat "il y a environ un an", avant de décider, il y a deux mois, d'utiliser un camion bélier "pour faire un maximum de victimes", selon la plainte du parquet. L'homme a précisé avoir loué un camion dès le 22 octobre pour s’entraîner. Il a également indiqué avoir choisi d'agir le jour de la célébration de la fête d'Halloween, toujours dans l'optique de faire beaucoup de victimes. 

Il avait l'intention de continuer à faucher. Après avoir fauché une vingtaine de cyclistes et passants mardi après-midi, il a crié "Allah Akhbar" ("Dieu est grand", en arabe) en sortant de son véhicule. Il a heurté un bus scolaire qui l'a contraint à s'arrêter alors qu'il avait l'intention de continuer à faucher des piétons jusqu'au pont de Brooklyn, qui relie Manhattan à Brooklyn, selon le parquet. Il a aussi reconnu être l'auteur des écrits en arabe mentionnant l'EI qui ont été retrouvés à proximité du camion par les enquêteurs. Enfin, Sayfullo S. a demandé à pouvoir déployer le drapeau noir de l'EI dans sa chambre d'hôpital, et s'est déclaré "satisfait de ce qu'il a fait", souligne la plainte.

Les recherches d'un deuxième Ouzbek abandonnées . Mercredi soir, le FBI avait annoncé rechercher un autre ressortissant ouzbek de 32 ans, avant de préciser peu après que ce dernier avait été localisé. "Nous ne sommes plus à la recherche de cette personne", a ainsi déclaré en conférence de presse à New York un responsable du FBI, William Sweeney.