Attentat de Manchester : "Ils réagissaient avec compassion les uns envers les autres"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Anaïs, une Française de 19 ans, était présente à proximité des lieux de l'attentat à Manchester, lundi soir. Elle raconte avoir vu des rescapés arriver à son hôtel.

Pour Anaïs, il a été "un petit peu compliqué de dormir", dans la nuit de lundi à mardi. Cette Française de 19 ans, était à Manchester, le soir de l'attentat qui a frappé une salle de concerts où se produisait Ariana Grande. "Il y avait énormément de personnes qui était accueillies dans l'hôtel où je suis, des gens qui y étaient (au concert). Énormément de jeunes filles pleuraient. Elles étaient effondrées au sol, très choquées, en pleurs. Moi y compris du coup, parce que c'est vrai que ce n'est pas évident", témoigne-t-elle sur Europe 1 mardi matin.

"Ils avaient l'air tous très soudés." Et ce qui a profondément marquée la jeune Française, c'est la réaction des rescapés de cette terrible soirée. "Ils avaient l'air tous très soudés. Je ne sais pas comment l'expliquer. Ils réagissaient avec compassion les uns envers les autres. J'ai assisté à la scène un petit peu au dépourvu, j'étais un petit peu perdue", raconte-t-elle, prise par l'émotion.

"C'est dur de voir la chose se reproduire." Surtout, cet événement lui a rappelé les soirées terribles que la France a connues : "Avec ce qu'il s'est passé, tout ce qu'on a pu subir entre l'année dernière et les années précédentes, les salles de concerts, le Bataclan, c'est un peu dur de voir la chose se reproduire et d'être encore une fois impuissant."