Attentat de Londres : les anciens voisins de l'assaillant tombent des nues

  • A
  • A
Attentat de Londres : les anciens voisins de l'assaillant tombent des nues
@ Justin TALLIS / AFP
Partagez sur :

Dans le centre de l'Angleterre, où vivait l'auteur présumé de l'attaque de Londres, ses anciens voisins sont sous le choc.

REPORTAGE

On connait désormais le nom de l'homme qui a précipité sa voiture sur des passants devant le Parlement de Londres et a ensuite poignardé un policier. Il s'appelle Khalid Masood, est né au Royaume-Uni, et s'est converti à l'islam. Il vivait dans le centre de l'Angleterre, où Europe 1 a pu rencontrer ses voisins.

"J'ai regardé la photo et j'ai vu mon voisin !" Ici, les portes des maisons mitoyennes en briques rouges restent entrouvertes le soir et des enfants jouent dans la ruelle. L'homme de 52 ans avait emménagé au numéro 4 l'été dernier. C'est en feuilletant le journal qu'Yvonna, une voisine, l'a reconnu. "J'ai regardé la photo et j'ai vu mon voisin ! Là, je suis restée figée, sans voix. Je suis choquée et j’ai peur. C’était quelqu'un de très renfermé. Bien sûr il était gentil, mais on ne se parlait pas plus que ça."

"C'était quelqu'un de normal". Elle se souvient de sa femme et de ses deux filles qui portaient le voile, les sourires quand ils se croisaient. Des "voisins ordinaires", affirme Costa. "C'était quelqu'un de normal, qui allait faire ses courses en famille, emmenait les enfants à l'école, il passait la tondeuse dans le jardin… Une famille normale !", décrit-il.

Un départ il y a trois mois. Pourtant, dans le passé, l'homme a été condamné plusieurs fois pour violence et possession d’armes. Il n'a cependant jamais été inquiété dans des affaires en lien avec le terrorisme. Décrit comme discret, il avait quitté le quartier avec sa famille, sans prévenir, il y a trois mois, quelques jours avant Noël.