Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations "importantes"

  • A
  • A
Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations "importantes"
La police avait déjà arrêté jeudi huit personnes âgées de 21 à 58 ans, cinq hommes et trois femmes.@ Justin TALLIS / AFP
Partagez sur :

Deux personnes ont été interpellées dans la nuit de jeudi à vendredi par la police britannique, dans l'enquête sur l'attentat qui a frappé Londres mercredi. 

La police britannique a procédé vendredi à deux nouvelles arrestations "importantes" liées à l'attentat qui a fait cinq morts dont l'assaillant, mercredi à Londres et continuait d'établir le parcours de l'auteur de l'attaque revendiquée par le groupe Etat islamique.

Neuf gardes à vue. L'auteur de l'attaque la plus meurtière au Royaume-Uni depuis douze ans, un Britannique de 52 ans identifié comme Khalid M., est né Adrian R. A., a précisé le commandant de l'antiterrorisme, Mark Rowley. Ce dernier a annoncé que la police avait procédé à "deux nouvelles arrestations dans la nuit" et que neuf personnes était toujours en garde à vue dans le cadre de l'enquête.

Né en 1964. La police avait déjà arrêté jeudi huit personnes âgées de 21 à 58 ans - cinq hommes et trois femmes - en six endroits différents, sept à Birmingham (centre) et une à Londres. Une femme a été libérée sous caution, a précisé Mark Rowley. L'enquête mobilise des centaines d'officiers et se concentre sur les motivations du tueur et sa préparation, et le fait de savoir s'il a agi seul inspiré par la propagande islamiste ou s'il a été aidé et commandité, a-t-il ajouté. L'auteur de l'attaque est né le jour de Noël en 1964 dans le Kent, dans le sud-est de l'Angleterre, a par ailleurs précisé le chef de l'antiterrorisme.

Un séjour en Arabie Saoudite déterminant dans sa radicalisation.Selon les médias britanniques, il s'est converti à l'islam et aurait séjourné en Arabie Saoudite au milieu des années 2000, période au cours de laquelle il se serait radicalisé. Il vivait depuis peu dans les West Midlands et "ne faisait l'objet d'aucune enquête". "Les services de renseignement ne possédaient pas d'éléments sur son intention de mener une attaque terroriste", selon Scotland Yard. Elevé par sa mère, il a grandi à Rye, dans le Kent. Il habitait jusqu'en juin dernier à Birmingham avec sa femme et leurs enfants, selon des témoins qui ont dépeint un homme "très religieux".