Attentat de Londres : "J'ai entendu des tirs, des cris, des gens pleurer"

  • A
  • A
Partagez sur :

Alex, serveur à Londres, a vu un homme entrer avec un couteau dans son restaurant, samedi soir à Borough Market. Il témoigne au micro d'Europe 1.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

C'était un samedi soir comme les autres lorsque Londres a basculé dans la terreur, vers 22 heures (23h00 heure français). Une camionnette a fauché des piétons à London Bridge, tandis qu'à Borough Market, la police a fait état d'agressions au couteau. Alex, serveur dans un restaurant de Borough Market, était sur les lieux de l'attentat.

"Les rues étaient bloquées donc je n'ai pas bougé". "Un homme avec un couteau est entré en courant dans mon restaurant", témoigne-t-il au micro d'Europe 1. "Il s'est mis à crier, et avec son couteau, il a balancé par terre tout ce qu'il y avait sur les tables... Alors j'ai couru à l'arrière, j'ai sauté derrière un mur pour aller me cacher dans une grande poubelle", raconte-t-il. "Les rues étaient bloquées donc je n'ai pas bougé. Et là, j'ai entendu des tirs, des cris, des gens pleurer, mais je n'ai rien vu d'autre".

Entendu sur Europe 1
Il s'est mis à crier, et avec son couteau, il a balancé par terre tout ce qu'il y avait sur les tables

"Ils ont sorti des couteaux, ils étaient déchaînés". Eric, lui, se trouvait sur le London Bridge, où une camionnette a foncé dans la foule, faisant "plusieurs victimes". "J'étais du côté sud du pont et j'ai vu un van qui roulait du mauvais côté de la route", relate-t-il auprès de la BBC. "Je me suis dit qu'il avait un problème de frein tellement il allait vite, mais j'ai vu 3 personnes sortir du van. Ils se dirigeaient vers les personnes qu'ils avaient failli écraser et et se sont mis à leur donner des coups de pieds, des coups de poing, ils ont sorti des couteaux, ils étaient déchaînés", continue le Londonien. "J'ai vu une femme qui les regardait, ils l'ont poignardée. Ensuite, ils sont partis et en descendant les escaliers, j'ai entendu qu'ils criaient 'on fait ça pour Allah".

Le bilan provisoire de cette attaque est de sept morts et trois assaillants abattus. Par ailleurs, 48 personnes ont été transportées dans cinq hôpitaux de la ville. La police a indiqué qu'elle traitait ces violences comme "des actes de terrorisme". Cet attentat, qui intervient deux semaines après celui de Manchester, est le troisième en moins de trois mois dans le pays.