Attentat à Istanbul : la chasse à l'homme se poursuit

  • A
  • A
Attentat à Istanbul : la chasse à l'homme se poursuit
Les autorités turques ont choisi de distribuer aux médias des photos du tireur présumé.@ Montage AFP
Partagez sur :

Trois jours après la fusillade qui a fait 39 morts dans une discothèque d’Istanbul, la police turque a diffusé une photo du principal suspect. 

L'ESSENTIEL

Alors que le groupe Etat islamique a revendiqué l'attentat du Nouvel An dans une discothèque d’Istanbul, l'auteur de la tuerie était toujours en fuite mardi. Il est activement recherché par les autorités qui ont décidé de diffuser une photo de ce principal suspect.

    Les trois infos à retenir

  • Une photo du principal suspect de l’attaque a été diffusée

  • Le groupe État islamique a revendiqué cette attaque

  • Le bilan de cette fusillade est de 39 morts et 65 blessés

De nouvelles arrestations. Deux étrangers ont été arrêtés mardi à l'aéroport international Atatürk d'Istanbul dans le cadre de l'enquête sur l'attentat.  Les deux personnes, dont la nationalité n'a pas été précisée, ont été interpellées à l'entrée du terminal des départs internationaux et emmenées au quartier général de la sûreté d'Istanbul où elles ont été placées en garde à vue, a indiqué l'agence de presse Dogan. Ces deux interpellations portent à 16 le nombre de personnes en garde à vue.

L’enquête avance. Dimanche 1er janvier, vers 1h15 du matin, un homme armé d’un fusil d’assaut a ouvert le feu dans une boite de nuit d’Istanbul faisant 39 morts et plus de 65 blessés. Et l’enquête avance un peu plus de 48 heures après les faits. Selon les médias turcs, l’attaque aurait duré près de sept minutes et l’assaillant aurait eu le temps de tirer entre 120 et 180 balles. Il a ensuite profité de la confusion générale pour laisser son arme sur place et prendre la fuite.

Ce que l’on sait du suspect ? Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux - puis supprimées à la demande des autorités - montrent un homme faisant irruption devant l'entrée du Reina vers 1h15 du matin, dimanche. Si elles ont interdit la diffusion d'images liées à l'attaque, les autorités turques ont cependant distribué aux médias des photos du tireur présumé. Elles montrent un homme brun, jeune, et peut-être originaire d'Asie centrale, selon les premiers éléments dévoilés.

Istanbul-ce-que-l-on-sait-sur-l-attentat-du-Nouvel-an

D'après le quotidien turc Hürriyet, qui ne cite pas ses sources, le suspect pourrait ainsi être kirghize ou ouzbek. Une vaste chasse à l'homme a été lancée en Turquie pour retrouver ce suspect.

L’Etat islamique revendique l’attaque. Dans un communiqué publié lundi, le groupe Etat islamique a revendiqué cette attaque. Dans son communiqué, l'EI accuse la Turquie, un pays peuplé majoritairement de musulmans, de s'être alliée aux chrétiens, alors que l'armée turque poursuit depuis quatre mois une incursion dans le nord de la Syrie dont elle tente de déloger l'EI et des milices kurdes.