Attentat à Istanbul : Erdogan accuse les rebelles kurdes du PKK

  • A
  • A
Attentat à Istanbul : Erdogan accuse les rebelles kurdes du PKK
@ AFP
Partagez sur :

Le président turc Erdogan a pointé du doigt les rebelles kurdes du PKK après l'attentat qui a frappé Istanbul, mardi matin. 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a désigné les rebelles kurdes du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) comme responsables de l'attentat à la voiture piégée qui a coûté la vie à 11 personnes mardi dans un quartier historique d'Istanbul.

"Lutter contre le terrorisme jusqu'à la fin". "Ce n'est pas nouveau que l'organisation terroriste (dénomination officielle du PKK) propage ses attaques dans les villes" a-t-il dit déclaré aux journalistes au terme d'une visite des blessés soignés dans un hôpital de la mégapole. "Notre lutte contre le terrorisme se poursuivra jusqu'à la fin, jusqu'à l'apocalypse", a assuré l'homme fort de Turquie. "Cette attaque ne peut être pardonnée", a-t-il insisté. 

François Hollande condamne. Le chef de l'Etat a condamné "de la manière la plus ferme l'odieux attentat terroriste". "Cet acte de violence intolérable doit plus que jamais conforter notre commune détermination à combattre toutes les formes de terrorisme", ajoute le chef de l'Etat dans un communiqué de la présidence de la République.

36 blessés dans l'attentat. L'attaque, qui s'est produite dans la matinée à Beyazit, secteur commercial et touristique très fréquenté, a également fait 36 blessés dont trois sont dans un état critique, a annoncé le gouverneur de la première ville de Turquie, Vasip Sahin.