Attaque "chimique" en Syrie : Hollande pointe la responsabilité morale des alliés d'Assad

  • A
  • A
Attaque "chimique" en Syrie : Hollande pointe la responsabilité morale des alliés d'Assad
@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Le président de la République a condamné l'attaque chimique présumée sur une ville du nord-ouest de la Syrie. 

François Hollande a évoqué mardi "la responsabilité" du président syrien Bachar al-Assad dans le "massacre" qui a fait au moins 58 morts dans une attaque chimique présumée sur une ville rebelle au nord-ouest du pays, dans un communiqué publié par l'Elysée. Le chef de l'Etat a par ailleurs pointé "la complicité" et "la responsabilité morale" de ses "alliés", sans citer de pays.

L'ONU veut "identifier les responsabilités". L'envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie Staffan de Mistura a par ailleurs assuré mardi que l'ONU chercherait à "clairement identifier les responsabilités" et à faire "rendre des comptes" aux auteurs de l'attaque "chimique" dans le nord-ouest de la Syrie. "De ce que nous comprenons, c'était une attaque chimique et elle était aérienne", a précisé Staffan de Mistura.