Assange : "la France est un pays important pour WikiLeaks"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 – Le fondateur de WikiLeaks craint que la France ne perde irrémédiablement son indépendance face aux Etats-Unis.

Les Etats-Unis ont toujours été la bête noire de WikiLeaks. Le site internet fondé par Julian Assange a révélé des centaines de milliers de documents américains confidentiels, diplomatiques ou militaires. Le pirate informatique australien, invité exceptionnel d'Europe 1, déplore que l'indépendance de la France ne s'estompe dans les accords de coopération signés avec les Etats-Unis.

Pour autant, Julian Assange ne fait pas dans l'angélisme et rappelle que "pendant longtemps, la France a disposé d'un régime de surveillance agressif, que ce soit sur le territoire français ou à l'extérieur". Mais, selon lui, il est resté "insignifiant comparé aux systèmes américain ou britannique".

Est-il trop tard pour l'indépendance de la France ? Si "en théorie", estime Julian Assange, "la France doit encore avoir la capacité d'assurer son indépendance par rapport au reste du monde occidental", la situation est dans les faits plus compliquée. "En pratique, le niveau d'investissement américain en France et inversement, le niveau d'investissement français aux Etats-Unis, les accords d'échange de renseignement ont largement affaibli cette position et cette capacité théorique d'indépendance", ce que le fondateur de WikiLeaks déplore profondément.

Julian Assange craint même que la France n'ait définitivement vendu son indépendance. "Il est possible qu'il soit aujourd'hui trop tard", ajoute-t-il, saluant le travail de WikiLeaks en France : "Nous avons en France des collaborateurs auxquels nous tenons beaucoup. La France est un pays important pour WikiLeaks". Le pirate australien appelle désormais le pays à jouer "un rôle important pour l'indépendance européenne". 

>> Retrouvez l'intégrale de l'interview de Julian Assange



Assange : "La Russie ne m'a pas accusé d...par Europe1fr

>> LIRE AUSSI - Nous vivons dans "un régime de surveillance orwellien", pour Assange

>> LIRE AUSSI - "La vie est difficile" à l'ambassade équatorienne, selon Julian Assange

>> LIRE AUSSI - Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, en cinq dates

>> LIRE AUSSI - Julian Assange, un marginal angoissé en recherche de vérité