Assange crie "victoire" au balcon de l'ambassade d'Équateur à Londres

  • A
  • A
Assange crie "victoire" au balcon de l'ambassade d'Équateur à Londres
Assange crie "victoire" au balcon de l'ambassade d'Équateur à Londres@ AFP
Partagez sur :

Le fondateur de Wikileaks s'est exprimé depuis l'ambassade d'Equateur à Londres.

"Victoire!", a déclaré Julian Assange, ému, en apparaissant vendredi après-midi au balcon de l'ambassade d'Équateur à Londres, après la décision d'un comité de l'ONU qui a appelé à mettre fin à sa détention arbitraire. "Comme c'est bon! C'est une victoire indéniable. C'est une victoire d'une importance historique", a déclaré le fondateur de WikiLeaks, s'adressant à un petit groupe de sympathisants rassemblés devant l'ambassade.

"Je veux remercier les Nations unies", a également dit Assange en brandissant une copie de la décision rendue par le comité de l'ONU, qui appelle "les autorités suédoises et britanniques" à "mettre fin à sa détention" et à respecter le droit du fondateur de WikiLeaks à être "indemnisé".

"Détention arbitraire". Une commission d'enquête de l'ONU a jugé que Julian Assange, qui vit reclus depuis juin 2012 dans l'ambassade d'Equateur à Londres, avait été "arbitrairement retenu". Le groupe de travail de l'ONU sur la détention arbitraire du fondateur de Wikileaks a indiqué dans ses conclusions, rendues ce vendredi, qu'il devait "être indemnisé par les autorités suédoises et britanniques".

Enquête suédoise. Le fondateur de Wikileaks vit sous le coup d'une enquête de la justice suédoise dans une affaire de viol qui remonterait à 2010, vit à l'intérieur de l'ambassade, de crainte d'être extradé vers la Suède puis les Etats-Unis. 

L'homme, qui nie les faits qui lui sont reprochés en Suède, dit être la victime d'une chasse aux sorcières dirigée par les Etats-Unis après la divulgation de centaines de milliers de documents militaires et diplomatiques américains confidentiels sur le site Wikileaks.