Ardèche : la grotte Chauvet au patrimoine mondial de l'Unesco

  • A
  • A
Ardèche : la grotte Chauvet au patrimoine mondial de l'Unesco
La grotte Chauvet@ Inocybe/CC-BY-SA 2.0.
Partagez sur :

EN IMAGES - Découverte il y a 20 ans, la grotte Chauvet, en Ardèche, vient d'être inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. 

L'info. La Grotte Chauvet, grotte paléolithique du sud de la France ornée des plus anciennes peintures connues à ce jour, a été inscrite dimanche au patrimoine mondial, a annoncé à Doha le Comité de l'Unesco. Le Comité du patrimoine mondial "inscrit la Grotte ornée du Pont d'Arc, dite grotte Chauvet-Pont d'Arc, Ardèche, France, sur la Liste du patrimoine mondial", selon le texte adopté par ses 21 Etats membres.

Un extrait de l'émission "Des racines et des ailes", consacrée à la grotte Chauvet :

"J'ai eu la chance, pour ne pas dire le privilège, de visiter la grotte (...) et je dois dire que j'en suis sorti littéralement sidéré par ce que j'y avais vu, qui révolutionne le regard que nous portons sur nos origines", a réagi l'ambassadeur de France auprès de l'Unesco, Philippe Lalliot. S'exprimant à ses côtés, le député français de l'Ardèche Pascal Terrasse a souligné qu'il s'agissait "du premier acte culturel". "Nous l'avons tous en héritage", a-t-il dit. "Notre ancêtre, l'Aurignacien, cet artiste, vient enfin d'être reconnu", a poursuivi le député. "Qu'il nous pardonne d'avoir attendu 36.000 ans pour consacrer son oeuvre".

Chauvet-2-ok

© PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI

"Un témoignage unique".... Cette immense grotte, située 25 mètres sous terre sur un plateau calcaire dans le sud de la France, est "un témoignage unique et exceptionnellement bien préservé", souligne la décision du Comité. "Les vestiges archéologiques, paléontologiques et artistiques de la grotte illustrent comme dans aucune autre grotte du début du Paléolithique supérieur la fréquentation des grottes pour des pratiques culturelles et rituelles", fait valoir le Comité de l'agence de l'ONU pour l'éducation, la science et la culture.

chauvet-3

© PHOTOPQR/LE DAUPHINE

Découvert il y a tout juste 20 ans. Restée fermée pendant 23.000 ans après un éboulement de rochers, redécouverte le 18 décembre 1994 par trois spéléologues - Jean-Marie Chauvet, Christian Hillaire et Eliette Brunel -, elle contient plus de mille dessins, "expression remarquable de la première création artistique de l'homme", au paléolithique supérieur, il y a 36.000 ans. Exceptionnellement conservée et bien plus grande que la grotte française de Lascaux (dont les œuvres remonteraient à 17.000 ou 18.000 ans), la cavité compte plusieurs salles et galeries sur 800 mètres de long et jusqu'à 18 mètres de hauteur.

D'autres sites ont fait leur apparition sur cette liste très prisée. A noter l'entrée, pour la première fois, de la Birmanie, après l'inscription des anciennes cités Pyu, vestiges de trois anciennes cités. "On y trouve des palais-citadelles, des sites funéraires et d’anciens sites de production industrielle", souligne le communiqué de l'Unesco.